COMMUNIQUE (SIWEL) — La coordination MAK-Anavad de Bouzeguene réagit aux intimidations, tentatives de corruption, répression, fichage et autres pratiques adoptées par le pouvoir algériens contre les militants pacifiques du MAK-Anavad et qui ne font que confirmer la nature coloniale du régime algérien en Kabylie.

 

AFRANIMAN I TMURT N IQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTODETERMINATION DE LA KABYLIE
COORDINATION MAK-ANAVAD DE BOUZEGUENE

Fidèle à ses pratiques colonialistes qui relèvent de la bassesse et de l’ignominie, le régime mafieux d’Alger ne cesse d’essayer de semer la terreur en Kabylie avec ses actes mesquins.

Après avoir arboré ostensiblement son injustice en faisant de l’intimidation et la diffamation son cheval de bataille, c’était au tour du doyen du MAK, en l’occurrence Dda Muhand Waâmar Hachim, de subir un interrogatoire de plus de sept heures dans les maisons de séquestration qu’ils nomment commissariats. Le corps qui est censé protéger le peuple, veiller sur sa sécurité, est transformé par le pouvoir algérien en une matraque dépourvue de tout humanisme.

Quand l’argent du contribuable paie le salaire de ceux qui le tabassent pour avoir dénoncé la mainmise sur son destin, la liberté devient un mot stupide et abject. Le pouvoir en place se retrouve-t-il dans une impasse politique, sociale et économique pour dresser ses services de répression contre ceux et celles qui aspirent, dans un pacifisme sans reproche, pour un avenir meilleur que celui que la corruption et la guerre d’intérêts offrent à leurs yeux ?

« Étant donné la structure du pouvoir dans la société où fonctionnent les écoles, leur rôle institutionnel est surtout de former les gens à l’obéissance et au conformisme, et de les rendre manipulables et endoctrinés. (…) Et ce processus commence dès la maternelle. » N. Chomsky.

Face à cet acharnement contre les souverainistes kabyles, face à sa politique d’intimidation qui étouffe la Liberté dans toutes ses formes, nous mettons en garde les services de sécurité algériens (services de l’insécurité, à vrai dire) contre toute atteinte à l’intégrité physique et morale de nos militants. Nous condamnons fermement ces arrestations arbitraires et nous appelons l’ensemble de nos militants et sympathisants à rester en dehors des manœuvres déshonorantes du pouvoir mafieux qui, encore une autre fois, veut pousser la Kabylie dans l’effusion de sang.

« La véritable recherche est toujours une activité collective, et ses résultats peuvent contribuer de façon importante à transformer les consciences, à augmenter la perspicacité et la compréhension, et à frayer la voie à une action constructive. »

La Kabylie indépendante vaincra.

La coordination MAK-Anavad de Bouzeguene
Zahir M., Président.

SIWEL 292338 JAN 17

Partager ceci...