Communiqué d’Ameziane Kezzar pour la défense de son oeuvre « Chants païens de Kabylie »

Je dénonce avec vigueur l’utilisation par Cheikh Sidi Bémol de mes œuvres « chants païens » devenus « chants berbères antiques » dans le festival du monde arabe de Montréal.

J’invoque, par conséquent, mon droit moral car l’utilisation de mes œuvres dans ce festival porte atteinte à l’esprit de celles-ci.

Et voilà ce que prévoit la loi à cet égard :

L’auteur peut invoquer le droit moral lorsque l’utilisation de l’œuvre porte atteinte à l’esprit de l’œuvre, parce qu’elle en change le contexte ou le sens.

Le droit de s’opposer à toute déformation, mutilation ou autre modification de son œuvre ou à toute autre atteinte à la même œuvre, préjudiciables à son honneur ou à sa réputation.

Ameziane Kezzar

SIWEL 272000 OCT 18

Partager ceci...