Chronique

La chasse aux Kabyles. Chronique de Shamy Chemini

Le citoyen kabyle sera aussi libre que le citoyen suisse…

Je tiens à rassurer tous les citoyens kabyles, quel que soit l’endroit de leur naissance ou résidence : ils resteront Kabyles pour l’éternité !

Dans notre futur état, hommes et femmes seront égaux devant la loi, dans tous les domaines. Égaux devant la loi, égaux en salaires, égaux face à l’héritage…

Ne l’oublions pas, avant l’arrivée des colonisateurs, nous formions une société matriarcale, ce qui nous a permis, durant nos multiples combats contre nos envahisseurs, d’être dirigés par des reines et pas des reines de salons ! Je peux citer Tin Hinan, Dihya, Fatma N Sumer…

Même chose durant la guerre d’Algérie, mais hélas, une fois celle-ci terminée, les faux combattants apparurent. Pour n’en citer que deux, Boumediene et son protégé le nain malsain qui savait si bien se trémousser dans les cabarets des pays voisins pendant que les valeureux(ses) combattant(e)s se battaient armes en main contre le colonisateur.

Ils sont sortis de leurs planques n’ayant jamais tiré une cartouche de leur vie excepté contre leurs propres frères. Ils ont confisqué le pouvoir, ordonnant aux femmes combattantes ou non de rentrer dans leurs foyers, leur rédigeant un statut de mineure à vie…

Dans notre futur état kabyle libre, indépendant et pacifique, nous serons ouverts sur le monde entier. Nous aurons d’amicales relations avec les autres pays, nous serons neutres afin de ne pas intervenir dans les affaires d’autrui. Nous voyagerons partout selon notre désir. Nous bâtirons un état unique où il fera bon vivre qui servira d’exemple pour tous les pays amoureux des droits humains, de la liberté, du progrès. Nous ne serons pas belliqueux.

Un mot sur les algérianistes que notre choix d’indépendance affole

Premièrement, cela ne vous regarde pas et la Kabylie ne vous appartient pas !

Depuis 62, vous êtes parqués comme un cheptel par le pouvoir maffieux et corrompu, vous ne pouvez aller nulle part, votre Algérie est une prison à ciel ouvert qui n’a que deux portes, le port et l’aéroport. Dans votre propre pays, il vous faut un laissez-passer afin d’accéder aux régions du Sud.

L’Algérie est considérée comme un pays très riche avec une population parmi les plus pauvres, ce qui fait de vous la risée du monde. Aucune nation ne désire vous accueillir chez elle. Dès que vous arrivez quelque part, les voisins vendent leurs biens, même à perte, pour aller vivre ailleurs tellement vous êtes peu fréquentables.

Les pays d’Afrique du Nord sont les plus grands pourvoyeurs de Harraga. La mer Méditerranée est un immense cimetière pour vos propres populations et malgré ce désastre humain, vous continuez à fanfaronner sur le bien-fondé de votre politique ! Ne parlons pas de la dilapidation des richesses gazière et pétrolière, elles sont de votre responsabilité et à présent, nous n’avons plus rien à faire avec vous. Nous ne sommes que de futurs voisins…

Depuis toujours vous faites la chasse aux Kabyles…

Pour ne parler que de la période récente, dès la fin de la guerre de 1962, vous avez entrepris d’éliminer presque tous ceux qui se sont battus dans le maquis. Parmi les plus célèbres : Krim Belkacem et Khider.

Vous avez décrété qu’il est formellement interdit de parler kabyle dans la rue, aux risques de finir en prison ou de disparaître un beau matin !

La répression militaire contre toute la Kabylie de 1963 à 1965 a fait des centaines de morts comme le massacre par l’armée en 1988 de vos propres enfants a fait plus de 200 000 victimes durant la décennie noire et des milliers de disparus. Sans compter ceux que vous avez fait assassiner en catimini.

Rappelons-nous la répression féroce au printemps 1980 contre les étudiants de Tizi Ouzou pour une simple conférence de poèmes anciens !

S’ajoutent les assassinats de Boucebci, Tahar Djaout, Smaïl Yefsah, Matoub Lounès…

Le paroxysme a été atteint en 2001 où vous avez tué plus de 130 de nos enfants et êtes responsables de milliers de blessés et handicapés à vie sans oublier Ali Mecili et Meziane Mehenni fauché en pleine jeunesse. La liste est longue, trop longue.

À travers ces faits avérés, les algérianistes doivent commencer à comprendre pourquoi nous ne voulons plus vivre avec eux.

Le plus grand scandale est qu’aucun parmi vous ne s’est jamais levé pour dire : Arrêtez d’assassiner les Kabyles ! Bien au contraire, une satisfaction sadique intérieure vous habite.

Par contre, lorsqu’il s’agit de Palestiniens, vous ne cessez de brailler à tort et à travers, parce que vous savez que l’État hébreu est bien loin de vous et que vous avez occulté les mémorables raclées qu’il vous a assénées en 1967 et 1973 bien que vous soyez 200 millions contre 7.

Vous oubliez aussi que pour un simple match de football, vos soi-disant frères égyptiens ont déversé sur vous leur haine et violé vos filles dans leurs commissariats.   

Cela fait quatorze siècles que vous, arabo-islamistes, baignez dans le sang de vos victimes. Cela fait partie de votre culture. Dracula était un enfant de chœur aux regards de vos actes odieux, car vous n’épargnez personne y compris vos frères de chair et de sang.

C’est vil, infâme, détestable.

Notre droit absolu : ne plus vivre avec vous…

Pour toutes ces raisons, nous ne voulons plus vivre avec vous et nous sommes chez nous depuis toujours, ne l’oubliez pas ! Vous vivez dans notre pays sans gêne ni honte. Si vous aviez un minimum d’honneur, vous adopteriez nos us et coutumes, parleriez notre langue ou retourneriez d’où vous venez !

Au lieu de cela, avec un culot impressionnant, vous êtes indignés que nous réclamions notre indépendance. Mais de quoi vous mêlez-vous ? Que je sache, la Kabylie est nôtre depuis toujours. Elle était le grenier à blé de la Méditerranée et de l’Europe. Rome s’y approvisionnait. D’ailleurs, c’est à cause d’une dette de blé que les Français sont venus nous coloniser…

Aujourd’hui, malgré la valeur ajoutée des matières premières, votre Algérie importe 90% de son alimentation et cet état de fait est dû à votre gestion calamiteuse. Malgré ce fiasco, vous êtes fiers de votre échec !

Je vous mets au défi de trouver un seul individu qui est heureux de vivre dans les pays arabo-islamiques. Vous êtes tous prêts à vendre père et mère en allant faire la chaîne devant les consulats des pays étrangers de ceux que vous appelez les mécréants, afin de profiter de leur hospitalité et avantages sociaux.

Demandons-nous pourquoi vous n’allez pas dans les pays de vos frères du Golfe qui ne savent pas quoi faire de leurs richesses ? Votre fierté d’être Arabe s’exprime dans les pays des mécréants où vous allez parce qu’il y fait bon vivre !

Derrière leurs écrans…

Des énergumènes sous des pseudonymes vont s’exciter, mouchards à la solde du pouvoir pour accomplir les sales besognes, n’affrontant pas à visage découvert, lâches aux arguments peu crédibles.

Je n’ai pas de haine, je ne fais que relater vos actes et cela vous met hors de vous. Vivre près de vous est infernal, sincèrement. Vous ne construisez rien, vous critiquez toujours. Commencez par produire, créer, comme certains d’entre nous le font en étant obligés de lutter contre votre pouvoir maléfique.

Je lis ici et là qu’il faut agir. Évidemment, agissons. C’est ce que j’ai fait depuis ma jeunesse jusqu’à aujourd’hui. Je me suis battu afin de faire reconnaitre notre culture et langue kabyle, cela m’a épanoui et maintenant je participe à la naissance d’un état kabyle libre et indépendant.

Certains diront que je suis un vantard, mais je ne rappelle que ce que je fais. Nous n’avons pas les mêmes valeurs et ne jouons pas dans la même division. À l’agitation, je réponds par la création.

09 novembre 2017

Shamy Chemini
Co-fondateur du groupe Les Abranis
Écrivain, réalisateur

SIWEL 101827 Nov 17 UTC

Partager ceci...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut