Chantage et menaces des gendarmes coloniaux algériens contre les militants du MAK de Saharidj

TUVIRETT (SIWEL) — La gendarmerie coloniale algérienne s’ingénie à diffamer en tentant de porter l’opprobre sur les militants indépendantistes kabyles du MAK, à l’image du souverainiste Madjid Aggad de Saharidj relevant de Lεerc d’Imceddalen.

Non satisfaits des procès qui lui étaient intentés par l’administration algérienne et le terroriste algérien «repenti» Kamel Chemli alias Abou Talha, et dont ces derniers ont été déboutés, les gendarmes coloniaux algériens ont activé ces derniers jours une nouvelle méthode consistant à faire pression et menacer les jeunes de Saharidj.

1ère étape :
Convoquer une dizaine de jeunes à se présenter à la brigade du village pour leur faire subir un interrogatoire composé de questions suivantes :
– Quelle est votre relation avec Madjid Aggad ?
– Est-ce que c’est Madjid Aggad qui vous manipule contre la brigade ?
– Est-ce que c’est Madjid Aggad qui paye vos besoins concernant le tabac, l’alcool, la chique… ?
– Est-ce que c’est Madjid Aggad qui vous pousse pour nous attaquer chaque soirée avec des jets de pierres ?

2ème étape :
Prise des empreintes digitales pour tenter de les « impressionner » en leur appliquant les mêmes démarches administratives que celles réservées aux criminels

3ème étape :
Garder une photocopie de la pièce d’identité de chacun d’eux, pour leur suggérer qu’ils pourront s’en servir contre eux quand bon leur semble

Se livrant ainsi à une véritable guerre psychologique pour déstabiliser les jeunes, les gendarmes algériens font tout pour les dissuader de fréquenter le brave militant qu’est Madjid Aggad en leur interdisant même de s’approrcher de son magazin, de ne plus l’écouter… les menaçant de prison s’ils ne leur obéissaient pas.

En deux jours, entre hier et avant-hier, c’est un groupe de 14 jeunes âgés de moins de 25 ans, qui a été convoqué, et chacun d’eux, ayant passé 1h30 dans la brigade de Saharidj, a eu droit aux sempiternels conseis de « ne pas rejoindre le MAK », ce mouvement pacifique qui oeuvre pour rétablir la dignité et l’honneur du peuple kabyle en recouvrant la souveraineté de la Kabylie.

wbw
SIWEL 262130 AVR 18

Partager ceci...