OPINION (SIWEL) — L’indépendantiste chawi et grand ami de la Kabylie, Yella Houha, nous livre ici, sous un angle clair et concis, une définition accessible de ce que serait un Chawi, un kabyle et un algérien.

 

Face à l’anti-chawisme primaire et l’anti-kabylisme primaire des uns et des autres, il est temps de s’arrêter un moment pour commencer à réfléchir sérieusement à trois choses et se poser ces trois questions : c’est quoi un Kabyle ? C’est quoi un Chawi ? C’est quoi un Algérien ?

Un Algérien peut avoir plusieurs origines : une origine chawie, une origine kabyle et une origine non définie ou non assumée ou tout simplement non revendiquée. Un Chawi est le contraire d’un algérien, puisque il a une seule origine. Un Kabyle est le contraire d’un Algérien, tout comme le Chawi, il a aussi une seule origine.

L’Algérien qu’il soit d’origine kabyle ou d’origine chawie, pour dominer les Chawis et les Kabyles en même temps, a une seule solution : faire tout pour que le Kabyle ne soit pas juste un Kabyle ou le Chawi ne soit pas juste un Chawi, il a même l’obligation de les opposer pour exister.

Le vrai Kabyle fait de l’indépendance de la Kabylie une constance de son existence en tant que Kabyle, obligatoirement construite sur une souveraineté politique définie par lui même. Le vrai Chawi fait de son autonomie une première pierre du socle de son existence en tant que peuple bien défini, construit sur le triptyque mondialement reconnu : un peuple, un territoire, une langue.

La déduction logique de ce constat, ainsi posé, est clair : pour s’affranchir efficacement et définitivement de l’ « Algérien d’origine kabyle » ou l’ « Algérien d’origine chawie » les véritables Chawis et seulement ceux-là, et les véritables Kabyles et seulement ceux-là n’ont qu’une seule solution : s’allier pour vivre chacun sa propre origine.

Conclusion, l’« Algérien d’origine chawie » ne représente pas les Chawis puisqu’il est surtout algérien, et « l’Algérien d’origine kabyle » ne représente pas les Kabyles, à ce titre l’ancien ministre Ahmed Ouyahia ne représente donc pas les Kabyles puisqu’il est d’abord algérien et l’ancien ministre de la défense Khaled Nazzar ne représente pas non plus les Chawis puisqu’il est surtout algérien.

L’Algérie n’existe, donc, que sur l’opposition des deux glorieux peuples, le peuple Chawi et le peuple Kabyle !

Yella Houha
SIWEL 242012 JAN 17

Partager ceci...