Injustice et inquisition

Censure antikabyle à la Radio publique algérienne

TIZI-OUZOU (SIWEL) — L’écrivain Noufel Bouzeboudja et le poète Arezki Rabia viennent de subir une censure à la radio Tizi-Ouzou, dans leur propre pays, la Kabylie, par une radio publique algérienne censée être destinée à son audience kabyle.

Nous ne connaissons pas encore les dessous de cette énième censure de la part de cette radio du pouvoir colonial mais nous y reviendrons.

Sur ses réseaux sociaux Noufel Bouzeboudja a communiqué ce qui suit :

Si je me taisais, ne serais-je pas complice ? Radio Tizi-Ouzou a censuré une interview simultanée de Rezki Rabia et moi-même. Inutile de dire ce qu’on avait dit. Rien qu’un peu de vérité sur une réalité artistique-poilitique-sociale que tout le monde connait. J’ai les mains liées et je ne peux rien faire (je me censure, eh oui) car je ne voudrais pas que le journaliste « perde son pain ». Ce sont ces mêmes pratiques qui m’ont fait fuir, et tant d’autres personnes, de ce pays où des couleuvres sont célébrées et où beaucoup de chiens lèchent leurs maîtres sans même qu’ils ne le leur demandent.

Rapellons que plusieurs artistes tels que les artistes engagés Zedek Mouloud et Oulahlou sont interdits d’antenne sur cette radio depuis bien longtemps.
rek/wbw
SIWEL 040753 SEP 17 UTC
Partager ceci...
Censure antikabyle à la Radio publique algérienne
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut