Anavad

Célébrons la Journée internationale de la langue maternelle (communiqué)

 

ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA

MINISTÈRE DE LA LANGUE ET DE LA CULTURE KABYLES

COMMUNIQUE

Aujourd’hui, nous célébrons la journée internationale de la langue maternelle. Le combat pour la survie de la langue maternelle est l’un des plus nobles à mener à l’échelle planétaire car, les langues maternelles sont avant tout un patrimoine humain et constituent à elles seules le témoin naturel de l’odyssée du langage humain. Les langues maternelles, plusieurs fois millénaires, ont résisté aux vicissitudes du temps. Elles rendent avant tout hommage à la mère, grâce à laquelle ce florilège humain a survécu. Ainsi, cette célébration est aussi un hommage à la mère et, par extension, à la femme de façon plus générale. Est-ce un hasard si, en kabyle, le vocable taqvaylit désigne à la fois la langue kabyle est la femme kabyle?

La journée internationale de la langue maternelle fut instaurée par la Conférence générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture  (UNESCO) en 1999, suite à l’amendement au Projet de programme et de budget pour 2000-2001 [1]. Le choix du 21 février comme date est un hommage aux militantes et militants en faveur de la langue maternelle, victimes  des régimes oppresseurs qui oppriment et amputent les peuples de leur propre langues. En effet, « [l]a date du 21 février a été choisie en hommage aux étudiants tués par la police à Dacca (aujourd’hui la capitale du Bangladesh) alors qu’ils manifestaient pour que leur langue maternelle, le bengali, soit déclarée deuxième langue nationale du Pakistan de l’époque. »[2]

Ainsi, pendant que nous célébrons cette journée internationale de la langue maternelle, cet hommage vient rappeler aux dictatures d’aujourd’hui leur déchéance de demain ainsi que leur condamnation éternelle par le tribunal de l’Histoire.

En mon nom personnel et au nom de l’Anavad, je souhaite saisir cette occasion pour rendre hommage à tous les militants kabyles et amazighes de façon générale, victimes des tyrannies arabo-islamiques  algérienne et nord-africaines, pour avoir revendiqué le droit à la survie de leur langue maternelle.

À toutes et tous, l’Anavad vous souhaite une heureuse et joyeuse Journée internationale de la langue maternelle!

[1] http://unesdoc.unesco.org/images/0011/001177/117709f.pdf

[2] http://www.un.org/fr/events/motherlanguageday/

Karim Achab,
Ministre de la culture et de la langue kabyles

SIWEL 211222 Feb 17

Partager ceci...
Célébrons la Journée internationale de la langue maternelle (communiqué)
Click to comment

Commenter cette publication...

Haut