CEC du MAK-Anavad : « La langue kabyle a besoin d’un Etat et non d’un statut »
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE
MAK-ANAVAD
CONSEIL D’EVALUATION ET DE CONTROLE

 

Réuni en session ordinaire ce dimanche 09 décembre 2017, le Conseil d’Evaluation et de Contrôle (CEC) du MAK-Anavad, après une analyse approfondie de la situation politique qui prévaut en Kabylie, s’est déclaré en faveur du mouvement en marche contre la décision de remise en cause de la langue Tamazight par le pouvoir colonial d’Alger, et soutient pleinement ces actions.

Rappelons que c’est grâce aux coups de boutoir du MAK-Anavad que la langue Tamazight est passée du statut de langue nationale en avril 2002 à celui d’officielle en février 2016.

Quand à la langue kabyle, elle n’a point besoin de quémander à l’Etat colonial algérien un quelconque statut, puisque dans une Kabylie indépendante, elle sera de facto la langue nationale et officielle.

D’où la nécessité d’édifier un Etat Kabyle dès que toutes les conditions de faisabilité seront réunies, ce que s’atèle à réaliser le Gouvernement provisoire kabyle en exil avec notamment la mise en place du Parlement kabyle.

Par ailleurs, pour encourager ce formidable « mouvement populaire » kabyle constituant une dynamique, les coordinations universitaires du MAK-Anavad sont appelées à s’investir entièrement pour la réussite de ces actions et à les mener pacifiquement.

Aussi, le MAK-Anavad appelle le peuple Kabyle à des marches pacifiques pour fêter le nouvel An Amazigh 2968 correspondant au 12 janvier 2018 et réaffirmer haut et fort son engagement pour l’indépendance de la Kabylie.

Taqvaylit n wass-a d awanek uzekka
La Kabylie d’aujourd’hui est l’Etat de demain

Kabylie, le 09/12/2017

Mas Mouloud Mebarki,
Président du Conseil d’Evaluation et de Contrôle (CEC)

SIWEL 091923 Dec 17 UTC

CEC n MAK-Anavad : « Taqvaylit ur tuḥwaǧ ara kra n uẓayer maca Awanek »

Partager ceci...

Laisser un commentaire