Chroniques

Ce grand territoire ne sera plus ce qu’ils veulent nous faire admettre

CHRONIQUE (SIWEL) — Chacun des êtres vivants sur cette terre, descend génétiquement d’un aïeul et dépend forcement d’un groupe ou un ensemble de groupes mais distinct et déterminé.

Le Kabyle, est de même que tous ces peuples qui peuplent le monde a son identité, sa culture, ses traditions, son parlé (langue) voir même le teint physique, qui le différencient des autres. La Nature fait à ce que chaque peuple ait ses spécificités.

Ce pourquoi aujourd’hui et après des années de faux et illusoires combats, qui nous ont menés d’abord droit dans le mur en cherchant des fratries qui nous sont dans les faits et l’authenticité étrangères, puis vers la vérité que nous connaissons tous, et qui est celle de nous reconstituer en tant que Kabyles dans l’identité et tout ce qui la symbolise.

Si de nos jours, le régime négateur algérien lâche du lest et s’en va dans ses labos en trouver ses derniers collabos. Qu’on le sache tous, nous les kabyles en particuliers. Cela n’est pas fait de gaieté de cœur encore moins par amour au kabyle, mais simplement pour essayer de tenir en lieu et place cet identité fantaisiste, rejetée par les populations du Grand Territoire. Tôt ou tard, ce Grand Territoire « Algérie » se reconstituera comme dans le temps, dans le fond et la forme des populations qui l’habitaient. Ces petits et moyens territoires existent déjà. Ils n’auront qu’à se remettre dans leurs habits. Et ce Grand Territoire ne sera plus ce qu’ils veulent nous faire admettre aujourd’hui, mais un ensemble de pays avec chacun son peuple, proches territorialement, mais différents sur le plan de la langue, de la culture et surtout des traditions qui relèvent de groupes de personnes.

Différents sur la vision et la manière à suivre, pour que chaque peuple puisse aller vers un avenir meilleur qui lui semblera le sien. Prendre la trajectoire des véritables émancipations puis enfin, épouser l’universalité, telle que vécue par les peuples qui avancent dans leurs bagages le savoir et la curiosité.

C’est le cas de la Kabylie, qui nous appelle et nous interpelle toutes et tous car elle n’a que nous pour l’aimer et la chérir, et c’est un devoir pour tout Kabyle, de lui être fidèle, car il n’existe point d’amour quand il y a reniement de sa partie.

Que vive la Kabylie libre et indépendante.

Rachid Hitouche
SIWEL 052302 Mar 17

Partager ceci...
Ce grand territoire ne sera plus ce qu’ils veulent nous faire admettre
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut