ALGER (SIWEL) — Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a procédé lundi à l’inauguration du métro d’Alger qui aura mis fin à 28 ans d’attente.

 

Bouteflika inaugure le métro d'Alger
D’un cout global avoisinant le 1 milliard d’euros, le métro d’Alger d’une longueur initiale de 9,5 km, desservira dix stations implantées dans les communes de Bachdjarah, El Magharia, Hussein Dey, Sidi M’hamed et Alger-Centre.

Il comprend plusieurs extensions en vue d’atteindre un réseau de 40 km, allant de Dar El Beïda à Draria.d’ici 2020, ont précisé des responsables lors de l’inauguration.

Lancé au début des années 1980, le métro d’Alger a connu un arrêt des travaux durant plusieurs années.

Il a été relancé à la faveur du Plan de soutien à la relance économique 2000-2005 et du Plan complémentaire de soutien à la croissance 2005-2009.

Le métro d’Alger comprend 14 rames, six voitures pour 10 stations. Le prix du ticket est fixé à 50 DA. Le métro d’Alger mobilisera 500 agents et 400 policiers pour la sécurité. Il permettra le transport de 21.000 personnes par heure, indique-t-on.

Cependant, des spécialistes ont affirmé à Siwel que plusieurs anomalies ont émaillé la construction du métro d’Alger comme la qualité du béton utilisé et les techniques utilisé dans les tunnels.

uz
SIWEL 311550 OCT 11

Partager ceci...