Géopolitique

Autonomie, indépendance … ? Le Québec, un exemple ?

ANALYSE (SIWEL) — Ah, bon ?! Regardons alors de plus près ce Québec pour voir ceci :

  • Le Gouvernement du Québec a durement négocié durant des années afin que le Fédéral accepte de lui retourner en argent des sommes versées en trop par le Québec. Alger fera t-il de même avec la Kabylie ?
  • Le Gouvernement Fédéral a volé le référendum de 1995 pour l’indépendance du Québec par le truchement du scandale des commandites en versant 332 millions de dollars. Le Non l’a alors emporté par une marge extrêmement serrée de quelque 50 000 votes. Alger triche aux votes depuis 1962 et cela continue.
  • Au Canada, l’examen de français programmé aux immigrants coûte plus cher que l’examen de l’anglais. Allez savoir pourquoi ? … Alger a domestiqué Tamazight dans sa constitution et ses télévisions.
  • Au Canada, le Fédéral nomme à la cour suprême des juges unilingues anglophones. Fait bizarre ce même Fédéral n’a jamais nommé à cette même cour un juge unilingue francophone ! En Algérie, tout kabyle est sommé de parler arabe au juge, au policier, au gendarme et même à Dieu !

Au Canada, la Gendarmerie Royale du Canada, n’a jamais tiré à balles explosives sur de jeunes québécois indépendantistes. Les nôtres de la diaspora ont-il en mémoire le printemps noir 2001 ?

Le Fédéral n’a pas inquiété, emprisonné ou forcé à l’exil Félix Leclerc ou Gilles Vigneault. En Algérie, Matoub Lounes n’est hélas pas mort de vieillesse !

Le Québec risque de tout perdre définitivement dans cet ensemble canadien à cause du … confort des québécoises et des québécois !

En plein cœur  d’Ottawa, un peuple devient de plus en plus invisible: Les franco-ontariens ! Allez les questionner sur leur bonheur d’être canadiens minoritaires … avec un système scolaire à part.

Au Canada, un peu plus au nord, les acadiens aussi en sont un exemple de ce confort assassin d’identités et de peuples.

Finalement ni les acadiens, ni les franco-Ontariens, ni l’écrasante majorité du Québec, encore moins les autochtones ne sont heureux au Canada !

Le point commun à ces peuples ? Tous minoritaires !

Les kabyles ne veulent pas devenir dans le prochain siècle les franco-ontariens ou les acadiens de l’Algérie.

Alors ‘’ RPK versus MAK’’ ?

Je réponds que la Kabylie est rongée, depuis 1962, par un corps étranger qui attaque ses organes vitaux.

Alors certains proposent à la Kabylie une béquille, une boite d’aspirine et un manifeste pour apprendre à (sur)vivre avec ce mal qui la ronge.

De culture kabyle on respecte cette diversité d’avis et d’opinions. Mais qu’on ne vienne pas insister que c’est cela la meilleure solution pour la Kabylie et les kabyles de 2017.

De l’autre côté, le MAK-Anavad, confiant en ses compétences et avec la force du droit international, ratifié ou pas par l’Algérie coloniale, agit en chirurgien chevronné pour sauver la Kabylie et lui permettre de se réaliser pleinement et lui redonner toutes les forces que la nature et l’Histoire lui ont donné à ce jour et pour l’éternité et que les forces du mal tentent vainement de lui enlever.

La Kabylie libre et indépendante se fera.

B. A., Ottawa

SIWEL 062315 Mar 17

Partager ceci...
Autonomie, indépendance … ? Le Québec, un exemple ?
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut