Attouche : Altercation violente entre les gendarmes algériens et la population

ATTOUCHE (SIWEL) — Dans la soirée d’hier, 19 septembre, une altercation violente a eu lieu entre une douzaine de gendarmes algériens et les citoyens de Attouche.

Tout a commencé lorsqu’une patrouille de la gendarmerie algérienne a arrêté un camion transportant du sable au niveau du village Taseddart, à Attouche. Le chauffeur du véhicule a été arrêté pour être embarqué à la brigade. C’est là qu’un attroupement de citoyens s’est formé pour exiger la libération de l’individu.

Paniqués par la foule qui les a entourés, les gendarmes algériens ont essayé de résister et de faire peur aux présents en tirant plusieurs coups de feu dans l’air. Les citoyens les ont alors obligés de rendre les papiers au chauffeur du camion et de le relâcher.

De l’avis de plusieurs citoyens de la localité, la gendarmerie algérienne est de plus en plus présente à Attouche. Les patrouilles sont quotidiennes. Ce qui n’est pas du goût des citoyens.

Contactée par nos soins, Rachida Ider, la présidente de la Coordination Ouest du MAK-Anavad, qui vit à Attouche, nous a fait part que les gendarmes essayent de montrer leurs biceps à Attouche depuis plusieurs mois. Elle nous a informés qu’il y a quelques jours, deux véhicules de la gendarmerie se sont garés derrière son domicile et n’ont quitté les lieux qu’après un attroupement des citoyens.

La responsable du MAK-Anavad a estimé que c’est depuis le meeting réussi du MAK en 2016 à Attouche et la tentative échouée de son empêchement par la gendarmerie algérienne, que cette dernière essaye de regagner en autorité dans une localité connue pour son « esprit de souveraineté ».

nbb
SIWEL 201805 Sep 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire