ALGER (SIWEL) — Une équipe de hackers kabyles regroupés au sein du collectif The Anonymous, a attaqué mercredi soir le site du ministère de l’Education nationale algérien, sur lequel on pouvait lire « URGENT ! Anonymous Kabyle vous informe que la Kabylie demande le divorce… Vive la Kabylie libre et indépendante ! ».

 

« L’Algérie arabêtise, islamise et apprend la haine et la violence à nos enfants », a lancé le groupe Anonymous Kabyle mercredi soir, appelant, sur les réseaux sociaux, ses membres, des pirates informatiques, à fourbir leurs armes.

Se réclamant des "chevaliers blancs", le groupe Anonymous Kabyle, ne détruit jamais les données, se contentant de lancer des avertissements rappelant leur fameuse devise « Ur n-ssuruf ara, Ur n-ttsettu ara » « We do not forgive, we do not forget – Nous ne pardonnons pas, nous n’oublions pas » et prévenir que d’autres sites institutionnels et gouvernementaux algériens sont au menu.

Procédant à une phase de tests, Anonymous Kabyle avait pris la main sur le site pendant une dizaine de minutes. Comme à l’accoutumée dans pareil cas, le gouvernement algérien n’a toujours pas fait de déclaration sur le piratage qu’il a subi.

Rappelons qu’en janvier 2011, les sites du ministère algérien de l’Intérieur ainsi que celui du parti au pouvoir à ce moment-là (RND, ndlr), présidé par le 1er ministre algérien d’alors Ahmed Ouyahia, avaient été piratés par le groupe Anonymous, les rendant inaccessibles pendant des heures.

wbw
SIWEL 282128 AOU 14

Partager ceci...