ALGER (SIWEL) — Des étudiants qui ont observé un sit-in devant le ministère de l’Enseignement supérieur à Alger ont été matraqués et réprimés par la police hier après-midi.

 

Des confrontations qui se sont poursuivies dans la soirée. Selon des étudiants sur place, à chaque tentative de regroupement des étudiants, c’est toute une armada de policiers qui les prennent pour cible à coupe de matraque.

Dans la soirée d’hier et après que des étudiants de la faculté de Boumerdes aient rejoint leurs camarades au siège du ministère pour soutenir l’action, d’autres de l’Université de Vgayet (Béjaia) devaient également les rejoindre, a appris Siwel des mêmes sources.

Une mobilisation estudiantine qui s’amplifie de jour en jour. Pour rappel, les étudiants de la majorité des universités du pays sont en grève depuis le 17 février. Ils demandent l’abrogation du décret 10-315 du 13 décembre 2010 fixant la grille indiciaire des traitements et le régime des rémunérations des fonctionnaires. Un décret qui a, selon des universitaires, dévalorisé les diplômes des ingénieurs d’État et des magistères. On apprend que plusieurs arrestations ont été opérées par la police lors de cette tentative de rassemblement et des étudiants sont toujours sur place, devant le ministère de l’Enseignement supérieur.

ll
SIWEL 211610 11

Partager ceci...