BOGHNI (SIWEL) — Ce vendredi 16 décembre, devait avoir une réunion regroupant des dizaines de militants du MAK pour discuter de l’application de la nouvelle feuille de route du mouvement. Ils étaient une quinzaine de militants sur les lieux, au village d’At Mendas, lorsque la gendarmerie algérienne les a encerclés. Des barrages ont été installés partout pour arrêter les dizaines de militants qui se dirigent vers le lieu de la réunion. Nous mettrons à jour ce fil d’actualité au fil de l’eau.

 

17:10 : Larbi Yahioun, Bilal et Ahmed ont été libérés après plusieurs heures d’interrogatoire. Ils ont été arrêtés en fin de matinée.
Tous les militants du MAK ont été libérés.

16:10 : Aprés plusieurs heures d’interrogatoire, les militants souverainistes et cadres du MAK, Mouloud Hamrani, Slimane Kadi et Lazhar Bessadi viennent d’être libérés. Bilal Ahmed et Larbi Yahioun toujours entre les mains de la police coloniale. La mobilisation continue.

15:50 : Message de la Présidence de l’Anavad : "Trois autres cadres du MAK, en plus de Larbi Yahioun et ses deux camarades, sont retenus au commissariat de Boghni. il s’agit de Lezhar Bessadi, Slimane Kadi et Mouloud Hamrani. Des militants vont faire un rassemblement devant le commissariat du colonialisme algérien pour obtenir leur libération. Le président de l’Anavad exige leur libération immédiate et met en garde contre toute atteinte à l’intégrité physique ou morale des cadres du MAK arrêtés"

15:40 : Les réunions de Tuvirett et de Vgayet ont pu avoir lieu malgré la présence massive de barrages de la police et de la gendarmerie. Nous reviendrons dessus dans la soirée.

15:35 : Lazhar Bessadi, Slimane Kadi, Mouloud Hamrani ainsi que les 3 militants arrêtés depuis la fin de la matinée, Ahmed, Billal et Larbi Yahioun, sont toujours au commissariat de Boghni.

15:15 : On a pu avoir des nouvelles de Mohand Ouamar Hachim et de Rachida Ider, deux cadres du mouvement. Ils n’ont pas été arrêté et se trouvent actuellement en lieu sûr.
Le barrage menant vers iwadiyen a été enlevé, d’après des informations.

15:00 : Mouloud Hamrani, un autre cadre du mouvement, a été également arrêté en même temps que Lazhar Bessadi et Slimane Kadi. Plusieurs autres militants sont actuellement entre les mains de la police et de la gendarmerie coloniales.

14:35 : La gendarmerie installe de nouveaux barrages tout autour de Boghni, Amechras et Iwadiyen afin d’intercepter les cadres et militants qui se sont rendus dans la région pour assister à la réunion.
Il y a notamment un barrage identifié au niveau de la route menant à Iwadiyen.

14:30 : Plusieurs militants ont été arrêtés, dont Slimane Kadi, et n’ont pas pu donner l’alerte. En effet, nous avons essayé de les contacter et leurs téléphones sont éteints.
Larbi Yahioun, Bilal et Ahmed sont toujours entre les mains de la gendarmerie algérienne.

14:10 : Aucune nouvelle de Mohand Ouamar Hachim, un des principaux cadres du mouvement

13:30 : Lazhar Bessadi vient d’être embarqué par la gendarmerie. Lazhar a pu quitter le lieu de la réunion mais a été finalement reconnu à Boghni ville et arrêté. Des militants sont encore sur les lieux de la réunion. Plusieurs de ceux qui ont quittés les lieux ont été interceptés au niveau des dizaines de barrages établis par la gendarmerie algérienne.
Le message de Lazhar Bessadi quelques minutes avant son arrestation : « Je suis arrivé à conclure qu’on est sous état d’occupation »

13:24 : Le ministre kabyle des institutions et de la sécurité appelle à la Kabylie à la mobilisation face à un acharnement de type colonial.

13:00 : Les militants toujours encerclés.

12:40 : La gendarmerie algérienne est entrain de saisir les immatriculations des véhicules se trouvant aux alentours du lieu de la réunion.

12:38 : Les militants et cadres encerclés par la gendarmerie crient "Kabylie indépendante" et sont toujours encerclés par la gendarmerie.

12:33 : Réaction du Président de l’Anavad qui salue la détermination des militants et qui appelle les instances internationales à réagir.

Sur la photo ci-dessous, nous pouvons voir quelques uns des cadres et militants qui se trouvent actuellement dans le local de la réunion. Nous pouvons reconnaître Mohand-Ouamar Hachim, Rachida Ider et Samira Mehdi. trois cadres du mouvement souverainiste.

12:30 : D’après des militants d’Illulen Umalu, qui n’ont pas pu atteindre les lieux de la réunion à cause des barrages de la gendarmerie, il y aurait 3 militants, Larbi Yahioun, Bilal et Ahmed, qui ont été embarqués par la gendarmerie algérienne et qui sont actuellement au commissariat de Boghni.

12:00 : Les militants encerclés par des dizaines de véhicules de la gendarmerie, sirènes allumées pour les impressionner. Une quinzaine de militants sont dans le local où doit se tenir la réunion et une quarantaine d’entre eux sont à l’extérieur.

nbb
SIWEL 1612423 DEC 16

Partager ceci...