EXIL (SIWEL) — Le ministre des Institutions et de la Sécurité au sein du Gouvernement provisoire kabyle en exil, Mas Ahmed Haddag, rentré de Kabylie hier, nous a transmis un communiqué dans lequel il dénonce avec la plus grande fermeté « les arrestations massives, opérées par la police coloniale algérienne, des militants Kabyles sortis pacifiquement crier leur soif de liberté et exiger la libération des détenus politiques Mzabs et Kabyles » et exige leur libération immédiate. Ci-après le communiqué dans son intégralité :

 

ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
Ministère des Institutions et de la Sécurité

Communiqué

Les rassemblements prévus en Kabylie à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme en soutien aux détenus du Mzab et Kabyles dont Kamal Eddine Fekhar et Slimane Bouhafs, ont été empêchés par la police coloniale algérienne qui a assiégé les villes de Tizi Wezzu et Vgayet et procédé à une arrestation massive des militants dont Kamira Nait Sid, présidente du Congré Mondial Amazigh, Rachida Aider, et Farid Djennadi entre autres.

L’état algérien s’enfonce dans le totalitarisme et fait de la répression policière et militaire le mode de gestion du pays. Ce n’est malheureusement pas la date symbole du 10 décembre qui changera quelque chose.

Face à cette dérive totalitaire, je dénonce fermement les arrestations massives des militants Kabyles sortis pacifiquement crier leur soif de liberté et exiger la libération des détenus politiques Mzabs et Kabyles.

Je condamne les agissements du pouvoir colonial Algérien en Kabylie et le met en garde contre ses pratiques d’un autre âge.

Exige la libération immédiate de tous les militants arbitrairement arrêtés dans l’exercice de leurs libertés citoyennes.

Appelle le peuple Kabyle à se mobiliser aux cotés des militants arrêtés jusqu’à leur libération.

Invite les organisations internationales des droits de l’Homme à réagir vigoureusement pour mettre fin à l’impunité dont bénéficie de régime militaire Algérien qui fait de la violation massive des droits de l’Homme son sport favori.

Assure nos militants et et toutes les personnes arrêtées de notre soutien total et agissant jusqu’à leur libération.

Exil, le 10/12/2016

Mas Ahmed Haddag
Ministre des Institutions et de la Sécurité
Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad)

SIWEL 101514 DEC 16

Partager ceci...