Affaire Merzoug Touati : Ferhat Mehenni dénonce une « Justice aux ordres »
ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
LA PRÉSIDENCE

Après avoir écopé de 10 ans de réclusion criminelle, le blogueur kabyle, Merzoug TOUATI vient d’être condamné en appel à 7 ans de prison ferme. Son seul crime est d’avoir interviewé une personnalité israélienne qui a révélé que l’Algérie entretenait d’excellentes relations avec son pays.
Ce verdict dicté par Alger aux magistrats de Vgayet est une honte pour ces derniers et ternit davantage la Justice algérienne incapable de s’affranchir de sa tutelle politique.

En sévissant de la sorte en Kabylie et contre un citoyen kabyle, cette institution se fait l’instrument du colonialisme algérien.
Au nom de l’Anavad (gouvernement provisoire Kabyle en exil), et du MAK, je dénonce cette injustice scandaleuse et appelle Amnesty International, Human Wright Watch et les chancelleries occidentales, dont la France et les USA, à classer officiellement l’Algérie parmi les dictatures et les États voyous du monde.

J’adresse mes félicitations aux militantes et militants venus soutenir l’innocent blogueur au prix de leur intégrité physique et des violences policières à leur encontre.

La Kabylie aspire à son indépendance et, quels que soient les supplétifs politiques ou les mercenaires de la plume que la domination coloniale s’y donne, le jour de la liberté se lèvera bientôt sur le Djurdjura, les Bibans et les Babors.

Vive l’indépendance de la Kabylie.
A bas la domination coloniale en Kabylie.

Exil, le 21/06/2018

Mas Aselway
Ferhat At Sɛid (Mehenni)

—30—

SIWEL 212100 JUN 18

Partager ceci...