Affaire de l’indépendantiste kabyle Madjid Aggad contre l’islamiste algérien « repenti » : Verdict le 27 mars

TUVIRETT (SIWEL) — Finalement, cette fois le terroriste « repenti » algérien Kamel Chemli alias Abou Talha, a daigné se présenter à l’audience publique du 06 mars 2018 au Tribunal de Tuviret, dans l’affaire l’opposant au commerçant kabyle, le militant souverainiste kabyle Madjid Aggad.

Dès l’ouverture de l’audience, la Juge a apostrophé le « repenti » en ces termes : « Vous avez une plainte déposée par Madjid Aggad pour insultes ».

Le terroriste « repenti » a alors répondu : « Cette personne dérange la mosquée, il me dérange chaque jour, il fait des choses contre moi, en plus il appartient à une organisation séparatiste, alors, je suis bien obligé de défendre ma mosquée car c’est un travail noble ».

L’avocate du militant kabyle Madjid Aggad a demandé à la Juge de questionner le terroriste « repenti » : Est-ce que c’est lui qui a posté sur son compte Facebook les publications qui portent sur des menaces du mort à l’égard de Madjid Aggad.

En réponse à la question de la Juge, le terroriste « repenti » a lâché : « Oui c’est moi qui ai posté les publications de « menaces de mort sur mon compte FB », en justifiant son acte par le fait qu’à travers Madjid Aggad, en fait il vise le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie ».

A son tour Madjid Aggad rectifie les propos en expliquant à la Juge qu’il a été victime d’agression physique et aussi de menaces de mort publiées par cet individu sur son compte Facebook, il ajoute que le « repenti » veut « une chose, la domination dans le village ».

Alors, l’avocat du « repenti » exige de Madjid de faire citer les témoins. Ce à quoi Madjid répond : « En raison du passé criminel de cet individu et des actes graves qu’il a commis, il se sent obligé de protéger ses témoins, et il ne comprend pas que le centre des crimes électroniques d’Alger n’ait pas identifié le compte Facebook du terroriste « repenti » ».

Alors l’avocat du terroriste « repenti » brandissait le dernier communiqué du Ministère kabyle des Affaires Juridiques et des Droits humains publié par l’Agence kabyle d’information Siwel en fustigeant l’agence pour avoir accolé sa photo à celle de Madjid Aggad et de semer la zizanie en rapportant que le Procureur de la République algérienne prend parti en faveur de son client.

A la fin de l’audience, l’avocat de Madjid Aggad a demandé à la Juge de condamner le terroriste « repenti » au paiement de 20 millions de dinars au titre de dommages et intérêts pour délit de menaces de mort.

Le procureur de la république a requis une amende de 2 millions de dinars, quand on sait que lors de l’affaire qui a innocenté Madjid Aggad il avait requis un an de prison ferme assorti d’une amende de 10 millions de dinars !

Le verdit sera rendu le 27 mars 2018.

SIWEL 082355 MAR 18

Partager ceci...

Laisser un commentaire