IWAḌYEN –AT YANNI (SIWEL) – Invité par les coordinations d’ Iwaḍiyen et d’At Yanni , le président du MAK, Bouaziz Ait Chebib, a animé hier deux conférences internes dans le cadre de la préparation du 3ème congrès du mouvement kabyliste qui aura lieu le 05 février 2016.

 

Ces deux rendez-vous politiques ont été une occasion pour les militants du MAK d’Iwaḍiyen et d’At Yanni de débattre de plusieurs points relatifs au bilan du mouvement depuis sa création le 5 juin 2001 et la nouvelle stratégie qu’il faudra adopter pour répondre aux évolutions de la situation politique et géopolitique. Pour les participants : « Le MAK s’impose comme le porte-voix du peuple kabyle et de ce fait, il y a nécessité d’adapter sa stratégie à sa dimension ».
Sur le plan politique, le président du MAK réaffirme d’emblée : « Les Kabyles constituent une nation depuis la nuit des temps. En tant que Nation, ils ont le droit de fonder leur propre Etat en recouvrant la souveraineté qu’ils ont perdue en 1857. »

Pour le conférencier : « La Kabylie est devant une alternative : être ou disparaitre. Pour assurer sa pérennité et sa prospérité en tant que peuple et nation, elle n’a pas d’autre choix que de se doter de son propre Etat. ».
Concernant le principe de l’autodétermination que prône le MAK, Bouaziz Ait Chebib, a insisté sur le fait qu’aucun démocrate digne de ce nom ne peut s’opposer à ce principe qui consacre la souveraineté des peuples.

L’orateur poursuit : « A travers cette évolution de l’autonomie à l’autodétermination, le MAK s’inscrit dans un esprit de rassemblement de toutes les sensibilités politiques kabylistes. Qu’on soit autonomiste ou indépendantiste, il faut continuer à lutter ensemble pour obtenir un référendum d’autodétermination. Le référendum consacrera l’autonomie ou l’indépendance selon que les Kabyles auront voté pour l’une ou l’autre des deux options ».

Quant à la lutte des clans qui fait rage au sommet de l’Etat algérien, le président du MAK déclare : Il ne faut pas se tromper d’objectif. La Kabylie n’est pas concernée par cette fausse lutte qui relève de la distraction stratégique. ».

Bouaziz Ait Chebib a conlu : « Le MAK a pour objectif principal l’instauration d’un Etat kabyle démocratique, social et laïque en usant du droit international qui consacre l’autodétermination comme un droit inaliénable . Le jour où l’Etat Kabyle est proclamé, le MAK convoquera un congrès pour s’autodissoudre afin que nul ne puisse confisquer le sigle et le combat pour la libération de la Kabylie à son profit exclusif. Il deviendra ainsi le patrimoine du peuple kabyle ».

Partager ceci...