Archives

À qui profite le retour du dictateur Duvalier en Haïti ?

MONTRÉAL (SIWEL) – Invité à l’émission Bazzo.tv sur Télé-Québec, diffusée le 20 janvier, le lieutenant-général canadien à la retraite et sénateur Roméo Dallaire, s’est dit outré de la situation qui règne en Haïti.

 

À qui profite le retour du dictateur Duvalier en Haïti ?
Pour l’auteur de J’ai serré la main du diable, l’instabilité chronique qui vient de s’aggraver avec le retour au pays du dictateur Jean-Claude Duvalier dit bébé doc est imputable au jeu malsain des puissances qui convoitent l’île:

« […] Il faut regarder quel est le jeu derrière son arrivée, dit-il, et non son arrivée comme telle. Qui vraiment profite de la zizanie qui a été créée ? Est-ce qu’il y a un enjeu dont on n’est pas vraiment conscient dans la structure politique… parce qu’on est en pleines élections ? Est-ce qu’il y a une entité derrière lui ? Lui, il arrive de la France. On sait qu’Haïti est une ancienne colonie française. On sait que le jeu français, les Nations Unies sont là. Est-ce qu’il y a un autre joueur ? […] ».

Le général enchaîne après avoir été interrompu par l’animatrice Marie-France Bazzo impatiente d’obtenir la réponse de son invité: « De par mon expérience des pays en voie de développement, dans une situation de guerre civile, de crise civile, il y a toujours de gros joueurs derrière. Alors qui profite de cette zizanie qui a été créée là ? Et ultimement, est-ce que vraiment on cherche cette stabilité ou est-ce que, peut-être, l’instabilité ? ».

Les jours à venir ôteront peut-être une couche supplémentaire au voile de mystère qui enveloppe la crise haïtienne. Une crise multidimensionnelle aggravée depuis le 12 janvier 2010 par un tremblement de terre d’une force inégalée et sur la nature duquel des interrogations en marge de l’orthodoxie scientifique et politique ambiante sont posées par une opinion haïtienne meurtrie et désabusée.
Partager ceci...
Haut