ARS-SUR-MOSELLE (SIWEL) — Pour la deuxième année consécutive, l’association Azar d’Ars-sur-Moselle en Lorraine a organisé 2 journées du cinéma Amazigh le 29 et 30 octobre, avec le partenariat du cinéma Union de Ars, de la ville d’Ars-sur-Moselle, du conseil départemental ainsi que divers sponsors.

 

Cette année, au programme : 4 longs métrages, 2 courts métrages et 2 films documentaires ainsi qu’une vente dédicaces de livres et une conférence débat autour du cinéma Amazigh.

A noter et la présence de plusieurs acteurs, metteurs en scène et réalisateurs.

Le public nombreux est composé de français amateurs de cinéma d’art et d’essai complètement conquis par le cinéma Amazigh et, bien sûr, des kabyles découvrant avec fierté des films joués et réalisés par des berbères, notamment le long métrage "La maison jaune". Un film avec dans le rôle principal Amor Hakkar, un chaoui des Aures, et en langue chaouie. Un drame sur le deuil avec en toile de fond le pays chaoui, une histoire qui parle de la pudeur et de la solidarité des petites gens. Ce film a permis de découvrir des acteurs et actrices magnifiques dont l’actrice principale Aya Hamdi dont c’était le premier rôle. L’actrice été repérée par un algérien habitant au Koweït, qui a visionné le film, est tombé amoureux d’elle et l’a épousée (anecdote) malheureusement elle a arrêté le cinéma à la suite de ça.

Un autre film qui s’est fait remarquer, "Adios Carmen", un film berbère marocain de Md Amine Hamraoui dont le casting est époustouflant de talent.

Yollande
SIWEL 011958 OCT 16
Partager ceci...