Injustice et inquisition

Violence policière au meeting d’Aqvu : Témoignage de Sofiane, militant du MAK-Anavad et malvoyant

AQVU (SIWEL) — Il s’appelle Sofiane, du village de Fethoune (Icelladen). Il a 21 ans et il est malvoyant. Le 15 avril dernier, il s’est rendu au meeting du MAK-Anavad à Aqvu. Il était en train de discuter avec un citoyen sur place quand deux véhicules de la BRI se sont arrêtés derrière lui pour l’embarquer au commissariat. Dans la voiture, un agent de la police coloniale lui demanda s’il était militant du MAK. Sofiane lui a répondu que Oui. « On arrive au commissariat, tu verras » a rétorqué le policier, un non-kabyle.

  • Es-tu un militant du MAK ?
  • Oui, je suis un militant du MAK-Anavad.

Il reçoit une série de gifles de la part du policier.

  • Tu es toujours militant du MAK ?
  • Oui je suis toujours un militant du MAK-Anavad

Là Sofiane reçoit une deuxième série de gifles et trébuche. Il en était étourdi. A ce moment-là un policier kabyle intervient :

  • Laisse-le tranquille; Tu abuses. tu vois bien qu’il est handicapé.
  • J’assume, répond le policier qui a agressé Sofiane.

Le policier kabyle se dépêche de ramener une chaise et demande à Sofiane de s’asseoir.

Le policier arabophone s’approche de Sofiane à nouveau et avant qu’il ne dise quoi que ce soit, le militant lui dit « Je suis un militant du MAK-Anavad et fier de l’être »

Le militant a alors reçu une dernière série de gifles et deux coups de poing à la poitrine. Ce qui lui a fait tomber ses lunettes, sans lesquelles il ne voit plus rien.

De tels agissements, que nous rapportons pour mettre à témoin l’opinion publique et internationale, attisent la colère. Le pouvoir algérien et ceux qui le laissent faire en assumeront les conséquences.

nbb
SIWEL 192301 AVR 17

Partager ceci...
Violence policière au meeting d’Aqvu : Témoignage de Sofiane, militant du MAK-Anavad et malvoyant
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut