Chroniques

Un Tsunami Kabyle pour l’indépendance a déferlé de Bastille à République

CHRONIQUE (SIWEL) — Nous l’avons rêvé, les Kabyles ont posé leur Trône Républicain Place de la République. Un Tsunami Kabyle a déferlé de Bastille à République.

Une déferlante, une vague géante pour arracher sa Liberté. Le peuple Kabyle était « Là » au rendez-vous de l’histoire pour la commémoration du Printemps noir Kabyle et pour accompagner le dépôt du mémorandum à l’ONU et devant les instances internationales.

Qui peut nier l’existence de cette volonté du peuple Kabyle de disposer de lui-même, aller vers son indépendance ?
Et comme l’a dit l’écrivain de langue Kabyle, Rachid Hitouche : « Soit, nous obtiendrons cette indépendance par la voie pacifique soit nous l’arracherons ».

Même le destin nous a fait un signe prémonitoire. Juste à l’instant du discours historique de Mas Ferhat Mehenni, Président de l’Anavad, un soleil radieux a envahi la Place de la République, au cours d’une journée dans l’ensemble nuageuse.

Aujourd’hui, « matin bonheur » pour la Kabylie, qui réaffirme ainsi sa volonté d’une Kabylie Indépendante et « matin gueule de bois » pour le pouvoir colonial algérien qui voit son mensonge et sa volonté d’une Kabylie arabo-islamisée s’effondrer sous les yeux de la communauté internationale.

Le constat est terrible, et pour le « pouvoir » et pour ses souteneurs occidentaux qui n’ont d’yeux que pour son pétrole.

Les souteneurs de ce « pouvoir » vont-ils enfin revenir au réalisme politique et adopter une position pragmatique envers un « régime » qui entretient un double discours et un double jeu même dans la lutte contre le terrorisme dont il laisse se développer le terreau à travers un réseau de mosquées accaparées par les Salafistes ?

Les Kabyles et la Kabylie ont dit leur mot hier, le 16 avril, à Paris. Dans quelques jours, le 20 avril en Kabylie ils le rediront et le réaffirmeront. L’indépendance !!

Menal At Qasi
SIWEL 171258 AVR 17

Partager ceci...
Un Tsunami Kabyle pour l’indépendance a déferlé de Bastille à République
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut