Sélectionner une page
Aux tenants d’un nationalisme algérien où bout la haine du Kabyle

Aux tenants d’un nationalisme algérien où bout la haine du Kabyle

CHRONIQUE (SIWEL) — Ce soir, ma voix est celle d’un enfant d’Aokas. Alger lui interdit l’accès à sa propre culture. Dans le nationalisme de l’État algérien bout la haine de ce qui n’est pas arabe, plus précisément, du Kabyle. Ce genre de nationalisme a un autre nom :...