Sélectionner une page
Le chef de daira et ses sbires n’aiment pas la culture à Bouzeguene

Le chef de daira et ses sbires n’aiment pas la culture à Bouzeguene

CHRONIQUE (SIWEL) — De la frustration et de la colère sont les mots utilisés à Bouzeguene face au mépris et à un déni culturel. C’est avec un esprit de défaite, de haine et de vengeance que ce chef de daira a interdit la troisième rencontre littéraire prévue ce samedi...