SIWEL | Agence kabyle d'information

Tizi-Ouzou: Le public boude les soirées de la maison de la culture  06/08/2013

la maison de la culture Mouloud Mammeri transformée par le bachagha Ould Ali Lhadi en QG du régime algérien lors de la campagne de Bouteflika (PH/DR)
La maison de la culture de Tizi Ouzou est boudée par les artistes durant ce mois de ramadan où aucun chanteur connus ne s’est produits cette année faute de cachet important proposé l’établissement.

L’absence des chanteurs à la trempe de Lounis Ait Menguellet, Mohammed Allaoua et Zedek Mouloud, a donné un sacré coup aux soirées artistiques organisées durant ce mois de ramadan à la maison de la culture où même le public a déserté les lieux. Ce dernier a préféré déambuler à travers les ruelles de la ville au lieu d’assister à des spectacles avec des artistes inconnus au , appelés à la rescousse par le Bachagha Ould Ali El Hadi après la défection des artistes qui ont vu leurs cachés revus à la baisse. Le Bachagha Ould Ali Lhadi n'a pas dû être à la hauteur des attentes de ses chefs.

Il y a lieu de notre des artistes sont en train de se constituer en association pour dénoncer le comportement d'Ould Ali Lhadi, en particulier leur marginalisation par le Bachgaha. Certains commencent à évoquer des pressions exercées contre eux par Ould Ali pour cause de "non soutien au pouvoir".


dm
SIWEL 05 1736 JUIL 13







Newsletter

Recherche

Réseaux Sociaux