Coordinations MAK-Anavad

Naissance de deux nouvelles sections MAK-Anavad rattachées à la Fédération France-Nord

GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE

MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE

MAK-ANAVAD


FÉDÉRATION FRANCE-NORD

COMMUNIQUE

En premier lieu je tiens à présenter un joyeux anniversaire à Mas Ferhat en lui souhaitant une langue vie. Pour une seconde fois j’oserai restituer la pertinence de tout instant de sa sagesse qu’il traduit dans ses propos « … Lorsque l’eau est trouble, il faut du temps pour qu’elle s’éclaircisse … Il en est ainsi de la confiance, qui revient avec l’éveil des consciences ». De nouveau nous y sommes, l’eau s’éclaircis enfin, nous parvenons à y voir clair. L’infiltration dont était sujet notre mouvement n’en est nullement son fantasme encore loin d’être dans son imaginaire. Seulement elle est multi-visages. Etant donné l’accumulation de ses détracteurs, il m’est impératif de porter un éclairage. En guise de réponse je dirai non seulement que la traîtrise a bel et bien eu lieu, elle est maintenant visible et fort heureusement en dehors de notre mouvement.

Ces initiateurs machiavéliques après leur tentative de torpiller notre mouvement de l’intérieur se sont heurtés a la main ferme de notre président. La restructuration de mouvement s’avère salvatrice. A chaque fois le temps finit par lui donner raison, à chaque étape de notre combat libérateur, il a pu déjouer tous les pièges qui nous sont posés.

Le pouvoir colonial de son impuissance face à notre mouvement n’a d’autre recourt que d’actionner ses relais pour opposer les kabyles les uns contre les autres. La naissance d’un rassemblement autonomiste en est une preuve vivante, sa création n’est destinée qu’à détourner les kabyles de leur inspiration indépendantiste manifeste.

Dans la sérénité qui est la nôtre, sans tomber dans le chauvinisme absolu qu’on souhaiterait nous apprêter, qui consiste à nous faire passer pour ceux qui refusent tout débat contradictoire, la traîtrise ne se traduit pas uniquement par l’état colonial qui la sème, celle-ci est prévisible, et sans équivoque. La vraie traîtrise se situe en ceux qui germent autant que tels et s’en accommodent.

Je tiens à rassurer que nous sommes nullement inquiets d’une naissance d’un rassemblement pour la Kabylie, quand l’intérêt de la Kabylie est central, comme nous le préconisons depuis toujours. Ce qui est interpellant et questionnant c’est le fait qu’un mouvement en soi est créé pour que la Kabylie demeure algérienne. La maintenir dans ce cadre c’est la maintenir dans son asservissement et dans son anéantissement. Les tenants de ce mouvement se sont mis d’eux même dans ce non-sens et le revendiquent fortement. Il leur appartient de se soustraire de ce paradoxe dont ils se sont délibérément souscrits. Delà juger que notre option indépendantiste d’extrémisme voir plus, je me contenterai de répondre ; qu’entre nous et ce mouvement c’est le sang de nos martyres de 2001 qui nous sépare. Passer outre c’est de la haute trahison.

De ce fait en toute quiétude et en toute sérénité j’ose dire au Président Ferhat Mehenni que la confiance est revenue et que les kabyles son plus que jamais conscients. le RPK n’est qu’une gesticulation parmi tant d’autres pour tenter de troubler cette eau, elle s’éclaircira sitôt, car le peuple kabyle n’est plus dupe, il est vaillant. Il saura rendre cette structure obsolète. Tant que nous tenons à ce qui nous détermine, tant que tenons à nos arguments : « La liberté s’arrache et ne se donne pas ». Il est là notre essence, il est le bon sens.

C’est dans ce sillage, qu’en ma qualité de président de la Fédération Nord de la France, après avoir annoncé la structuration de la section MAK-Anavad des étudiants du nord, je viens de nouveau annoncer officiellement la structuration de la section dunkerquoise et plus récemment celle de Roubaix.

Certainement et surement d’autres naîtront. Je mets en exergue ce que nous ressentons sur le terrain. Il traduit que les kabyles mesurent la portée de notre mouvement et adoptent l’indépendance de la Kabylie comme seule option et inspiration.

Ainsi selon la feuille de route qui m’a été assignée, je peux enfin annoncer l’avènement de la section dunkerquoise dont le destin est confié à l’équipe dirigeante qui est comme suit :

  • Mas Samir Khellil : président
  • Mas Mezair Majid : secrétaire général
  • Mas Lounes Saïd : trésorier

Il va de soit aussi d’afficher mon enthousiasme à l’avènement de la plus récente section roubaisienne. Portée par des militants des premiers instants qui sont :

  • Mas Mhand nait Djoudi : Président
  • Mas Medhi Telfouche : secrétaire général
  • Mas Ramdan Aliouat : trésorier

Gloire à nos militants et vive la Kabylie indépendante.

06/03/2017,
La Fédération France-Nord du MAK-Anavad,
Hamid Gherab, Président.

SIWEL 061622 Mar 17

Haut