Anavad

Le Ministre de la Langue et de la Culture kabyles appelle à « désarabiser » la Kabylie

POLITIQUE (SIWEL) — « Parler de désarabisation de la Kabylie ne doit choquer personne. Ce qui doit choquer, ce sont les lois d’arabisation de l’environnement promulguées par le Gouvernement algérien et qui visent particulièrement la Kabylie et les amazighs en général ». C’est en ces termes que le Ministre de la Langue et de la Culture kabyles a introduit sa conférence aujourd’hui, 12 mars, à Paris organisée par la Fédération France-Centre du MAK-Anavad.

Durant cette conférence-débat, d’une grande qualité, qui a duré plus de 3h, le conférencier a appelé à travailler pour désarabiser la Kabylie, sa toponymie, ses patronymes, sa signalisation, et ses enseignes.

S’appuyant sur une présentation projetée et usant d’un kabyle limpide, le conférencier est longuement revenu sur quelques faits historiques qui ont travaillé à, politiquement, essayer d’arabiser la Kabylie.

Ensuite, Mass Karim Achab a donné quelques pistes sur les façons de contribuer à mener le travail inverse, qui permettra de faire reculer la politique d’arabisation. Il a appelé les citoyens à user de la « promulgation de Tamazight en langue nationale et officielle » en Algérie pour faire reculer l’administration algérienne dans sa politique d’arabisation de l’environnement en Kabylie.

Le ministre kabyle a expliqué également que la désobéissance civile devient un acte citoyen quand les autorités algériennes refusent de répondre aux doléances des citoyens allant dans le sens de la désarabisation de la Kabylie.

Vidéo complète de la conférence

nbb
SIWEL 122156 Mar 17

Partager ceci...
Le Ministre de la Langue et de la Culture kabyles appelle à « désarabiser » la Kabylie
Click to comment

Commenter cette publication...

Haut