Algérie coloniale

Le militant souverainiste Abdelkader Ould Abdeslam a été arrêté et menacé de prison

TIZI WEZZU (SIWEL) — Le militant Abdelkader Ould Abdeslam, appelé Dda Qader par les militants du MAK, a été arrêté aujourd’hui vers 10h30, à Tizi Wezzu.

Alors qu’il allait s’attabler dans un café, le militant souverainiste a eu la visite de 3 policiers en civil qui l’ont pris fermement et conduit au commissariat colonial « de Bastos », où il a subi un interrogatoire entouré de plusieurs agents des services de répression algériens.

« Tu es dangereux pour l’Algérie. Je te suivrai partout où tu vas », lui a déclaré un policier qui a également demandé au militant s’il touchait de l’agent du mouvement : « On milite pour les idées et non pour l’argent » a rétorqué le militant qui est resté calme durant tout l’interrogatoire.

Le voyant lucide et digne dans ses réponses, la police a alors menacé Dda Qader : « La prochaine fois que tu fais une activité militante, tu iras en prison ». Menace à laquelle il a répondu : « Dans une dictature, ce sont les hommes valeureux qui vont en prison ».

« Vas-tu participer à la marche du 20 avril? » ont encore demandé les agents du pouvoir algérien : « Oui bien sûr. C’est sacré » a-t-il martelé, imperturbable devant une meute de policiers qui se sont montrés, de l’aveu du militant qui a passé 3h au commissariat colonial, particulièrement zélés.

Durant tout ce temps, le portable du militant a été réquisitionné pour y installer des applications d’espionnage, soupçonne le militant qui a réinitialisé son téléphone.

nbb
SIWEL 221818 Mar 17

Haut