le Collectif des Amazighs en France appelle à un rassemblement devant l'ambassade du Maroc pour dire " Halte à la prédation du Makhzen sur le Rif !"

03/06/2014 - 18:39

PARIS (SIWEL) — Pour "dénoncer la torture", qui est "une pratique courante dans le RIF et au Maroc" , et "qui continue d’être un instrument de pouvoir et de domination", le Collectif des amazighs en France appelle à un rassemblement devant l’Ambassade du Maroc samedi 7 juin à 17, au 5 rue le Tassé, Métro TROCADERO ( L 6,9,1). nous publions ci-après l'appel dans son intégralité


Appel du Collectif des Amazighs en France

Halte aux Assassinats,
Halte aux arrestations, Halte à la prédation du Makhzen sur le RIF


Le Collectif des Amazighs en France, fidèle à ses principes d’appuyer la lutte de ceux qui se battent pour leur liberté, organise une action de mobilisation, de soutien et de dénonciation de cette répression sans relâche des militans et citoyens des Amazighs du Rif, à Paris le samedi 07 juin 2014 de 17h à 19h, devant l'ambassade du Maroc au 5 rue le Tassé, Métro TROCADERO ( L 6,9,1), afin de :

Condamne, avec vigueur, l’odieux assassinat de Karim LACHQAR et réclamer que les responsables et commenditaires répondent de leurs crimes.

Interpeller les instances de défense des droits humains au niveau international et les exhorter à prendre toutes les mesures nécessaires face à cette grande injustice et les mettre devant leurs responsabilités.

Dénoncer la torture, une pratique courante dans le RIF et au Maroc , qui continue d’être un instrument de pouvoir et de domination.

Cette mobilisation est cruciale pour faire entendre la vérité contre l’impunité persistante des responsables de ces massacres et exactions.

Résolument convaincus que la mobilisation de toute la société civile s'impose face à la recrudescence des tensions, des provocations et des assassinats politiques qui mettent le RIF en péril et suite au décès de Karim LACHQAR survenue le 27 mai 2014, causé par des actes de tortures perpétrées par la police du Makhzen dans des conditions qui restent plus que douteuses. Cet acte barbare fut appuyé par la récente autopsie du corps de Karim et par le témoignage de l'un de ses compagnons d'infortune, en sachant que ce n'est pas la première exaction criminelle commise envers des militants et syndicalistes Rifains. En effet, le 20 février 2011, dans la foulée d’une grande mobilisation citoyenne, cinq jeunes d’El Hoceima ont été retrouvés, morts les corps calcinés dans une banque de la ville. Le makhzen a été désigné comme l’unique coupable et responsable de cet abominable crime.

Persuadés que la mobilisation porte généralement ses fruits , comme ce fut le cas pour Samir El Morabit, qui vient d’être libéré après une forte mobilisation dans le Rif et un peu partout dans le monde. Cette arrestation arbitraire est survenue à la veille du décès de Karim LACHQAR, ce qui à nos yeux paraît comme une exaction supplémentaire perpétrée à l'encontre de nos militants Amazighs afin de les réduire au silence par ces méthodes d'intimidation et de harcèlement continu.

Déterminés dans notre volonté sincère et militante à porter notre soutien à ceux qui subissent l’injustice, dans le silence des médias officiels ,et des ONGs de défense des droits humains au niveau national et international .

Nous comptons sur votre présence. VENEZ NOMBREUX !
Cet appel s'adresse à tous et à toutes.

Prière de le diffuser le plus largement possible.

Tanmirt/ MERCI

Paris le 01 juin 2014

Le Collectif des Amazighs en France

Courriel : collectif.amazigh@yahoo.com
Site internet : http://collectif-amazigh.org/
Facebook : Collectif des Amazighs en France




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu