communiqué du MNLA: Execution sommaire et violation du cessez le feu par l’armée malienne

09/11/2013 - 01:58

GHEZRAGHEN (SIWEL) — l'assassinat des deux journalistes de RFI par des groupes terroristes dont les chefs sont par ailleurs réhabilité par de pseudo négociations avec l'Etat malien sous l'égide de l'ONU a servi de prétexte idéal pour l'éradication du MNLA et des touaregs dans l'Azawad. Selon des combattant du MNLA, l'exécution des touaregs dont il s'agit dans ce communiqué du MNLA aurait été pratiquée en présence de SERVAL et de la MINUSMA. Dans sa communication officielle, le MNLA, pris au piège d'une fausse négociation et de faux accords, encerclé par une multitude de forces dites "de paix", indexe l'armée malienne seule mais plusieurs sources locales affirment la présence sur les lieux des exécutions des forces françaises et de l'ONU. Nous publions ci-après le communiqué du MNLA dans son intégralité.


cette photo a été prise sur le compte facebook d'un militant du MNLA. Elle avait comme légende : c'est maintenant qu'ils ont le plus besoin de vous (Photo/Inkinan Wan Azawad)
cette photo a été prise sur le compte facebook d'un militant du MNLA. Elle avait comme légende : c'est maintenant qu'ils ont le plus besoin de vous (Photo/Inkinan Wan Azawad)
Execution sommaire et violation du cessez le feu par l’armée malienne


Le MNLA porte à la connaissance de l'opinion nationale de l'Azawad et de la communauté internationale que dans la matinée de Vendredi 8 Novembre 2013, une colonne de l'armée malienne a procédé à l'arrestation, la séquestration puis l'exécution de plusieurs civils dans la zone de Menaka à Ghezraghen.

Les personnes arrêtées ligotées et ensuite exécutées à GHEZRAGHEN par l’armée malienne sont:

Guidi AG ABROGH: exécuté

Arachid AG MAHINE: executé

Idrissa AG MAHAMADINE: exécuté

Borjad AG ATTIYOUB: torturé et grièvement blessé

MOSSA AG ALBAHRI: torturé et grièvement blessé

Adahmed AG IBRAHIM torturé et grievement blessé

Le Mouvement national de Libération de l'Azawad présente ses condoléances aux famille des victimes et les assure de sa détermination à continuer à se battre pour l'intérêt supérieur du peuple de l'Azawad et de ses digne filles et fils. Aucune barbarie ne viendra à bout de notre détermination.

Par cet acte barbare, ignoble et répété, l'armée malienne prouve toute sa determination à faire de la barbarie, le viol et l'assassinat des innocents son arme quotidienne.

Le MNLA condamne fermement cette barbarie et informe la MINUSMA, Le conseil de sécurité des Nations Unies, la CEDEAO et l'UA que sa patience a des limites et les informe qu'il répondra coup par coup à toute attaque contre les populations civiles de l'Azawad comme à celle de ses positions.

Kidal le 8 Novembre 2013
Mossa Ag Attaher
Chargé de communication


SIWEL 090158 NOV 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche