Sélectionner une page
A Aokas, le pouvoir colonial vise le MAK et finit par matraquer la culture

A Aokas, le pouvoir colonial vise le MAK et finit par matraquer la culture

EDITO (SIWEL) — Des conférences culturelles ont été interdites à Aokas et quand « la société civile » a réagi par une marche, le 22 juillet dernier, elle a été sauvagement matraquée. La nouvelle a indigné la Kabylie, ses réseaux sociaux, ses intellectuels et même ses...