Younès Boudaoud dénonce son exclusion du 1er Festival du film berbère de BRTV

20/06/2011 - 20:20

PARIS (SIWEL) — Younès Boudaoud, réalisateur de "Aqlagh Nughaled" et de "Ma mère m'a dit", s'est étonné de n'avoir pas été invité à participer au 1er Festival du film berbère organisé par BRTV..


Younès Boudaoud (PHOTO: DR)
Younès Boudaoud (PHOTO: DR)
Le cinéaste Younès Boudaoud s'étonne de ne pas avoir été invité aux deux journées consacrées aux projections de courts et longs métrages organisées par le groupe BRTV (Berbère Radio Télévision) qui se sont déroulées les 18 et 19 juin 2011.

« La promotion des œuvres berbères était le maître mot de cet évènement, je m'étonne de n'avoir pas été invité. Le travail que j'ai réalisé avec «Aqlagh Nughaled » avait toute sa place », a fait remarquer le cinéaste. « Je ne m'explique pas cette exclusion alors que mon travail reçoit l'aval des grandes villes d'Europe ». « Aqlagh Nughaled » a été primé hier au cours de la Journée du cinéma, au Centre culturel Piano Fabrick à Bruxelles. Il a en effet, reçu le prix du meilleur scénario et meilleurs décors.

Le cinéaste qui, travaille sur un téléfilm comique : « Ahya a Dda Mokran » a annoncé la sortie de celui-ci au début du mois d'aout.

uz
SIWEL 202020JUIN11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche