Younes Adli/ Procès-verbal de la commission ad-hoc sous l’égide du Conseil National kabyle

11/12/2014 - 16:00

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Conformément aux résolutions de la Conférence Nationale Kabyle, organisée à Aït-Ouabane, la Commission ad-hoc, sous l’égide du Conseil National Kabyle, s‘est tenu le 22 novembre 2014, sous la présidence de Younes Adli. En voici, ci-après l’intégralité du procès-verbal.


Younes Adli, le 31 octobre à la conférence nationale kabyle d'At Ouabane
Younes Adli, le 31 octobre à la conférence nationale kabyle d'At Ouabane

PROCÈS-VERBAL DE LA REUNION LA COMMISSION AD-HOC SOUS L’EGIDE DU CONSEIL NATIONAL KABYLE

Tizi-Ouzou, le 22 Novembre 2014.


Conformément aux résolutions de la Conférence Nationale Kabyle organisée à Aït-Ouabane, l’an deux mille quatorze et le vingt-deux du mois de novembre, s’est tenue, à Tizi-Ouzou, la réunion de la Commission ad-hoc sous l’égide du Conseil National Kabyle.

Cette première réunion qui se voulait une prise de contact entre les membres composant la commission ad-hoc, a été structurée en deux parties. La première a été articulée autour des réactions suscitées par la Conférence Nationale Kabyle et de ses résultats. La seconde a porté sur les objectifs du Conseil National Kabyle.
Au cours de la première partie, les intervenants, à l’unanimité, ont fait part des échos favorables qui leur sont parvenus au sujet de la création du Conseil National Kabyle.

En parallèle, l’urgence d’apporter des réponses à une attente réelle de défense et de préservation de notre identité s’est également exprimée. Il a été relevé que notre autochtonie est notamment menacée par des idéologies rétrogrades et étrangères à notre société, lesquelles, appuyées et encouragées par les pouvoirs publics, gagnent quotidiennement du terrain.

Dans un second temps, les participants se sont appliqués à formuler des propositions toutes aussi percutantes et dignes d’intérêt les unes que les autres. Certaines ont été retenues pour en constituer des objectifs du Conseil National Kabyle. Ainsi, parmi les premiers objectifs retenus et assignés au Conseil National Kabyle, figurent :

-Le positionnement officiel du Conseil National Kabyle comme cadre de concertation de toutes les forces agissantes, sans ostracisme aucun. Sa mission première consiste en la défense des intérêts moraux et matériels de la Kabylie, en priorité la réhabilitation de ses institutions ancestrales en adéquation avec la modernité et les défis de l’heure.

-L’ouverture du Conseil National Kabyle à toutes les compétences convaincues de sa mission première. A cette seule condition, aucune exclusion ne sera pratiquée ni tolérée.

-La mise en place d’une ligue kabyle des droits de l’homme. Cette ligue sera chargée de défendre le citoyen et de lui garantir ses droits naturels comme des droits humains, reconnus et protégés y compris par les instances internationales.

-La rédaction d’une charte des valeurs kabyles. Le contenu de cette charte prendra en charge, entre autres, la valorisation et le respect de la personne humaine et du travail, l’équité sociale, la liberté de culte, la parité hommes-femmes, ainsi que les problèmes de l’hygiène environnementale, de la toponymie et de l'anthroponymie.

-La mise en place de commissions spécialisées dans divers domaines de compétences. Certaines de ces commissions ont été retenues, elles portent sur :

* L’éducation et l’enseignement supérieur. Le suivi d’une éducation et d’un enseignement authentiques et modernes, depuis la crèche jusqu’à l’ouverture d’une académie, en passant par l’université, est ressenti comme une nécessité vitale.

* La confection d’une banque de données qui permettra de structurer des projets en adéquation avec les besoins réels de la Kabylie dans les domaines stratégiques.

* Le développement économique et l’écologie.

* La solidarité agissante dans les moments de catastrophes naturelles.

* La coordination permanente entre les comités de villages, structures essentielles à la démocratie globale.

* Les relations avec la diaspora, de laquelle il est attendu une aide aussi bien managériale que matérielle.

Il y a lieu de signaler que tout au long de son déroulement, la réunion a été caractérisée par un sens aigu des responsabilités, permettant aux interventions et aux débats de s’exprimer dans une diversité d’opinions assumée et la sérénité la plus totale.

Le président du Conseil National Kabyle,
Younès Adli.



cdb,
SIWEL 111600 DEC 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu