Yennayezr 2965 : Les voeux du président du MAK, Bouaziz Ait-Chebib

16/01/2015 - 11:09

KABYLIE (SIWEL) — Le 12 Janvier 2015, à l’occasion de la nouvelle année amazighe 2965, et malgré un contexte « difficile », le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie, réussissait une belle et grandiose marche dans l’union et la solidarité tant entre les kabyles eux-mêmes, qu’avec les peuples amazighs, en particulier le peuple Mozabite.



Avant d’entamer la traditionnelle marche de Yennayer à Tizi Ouzou, Bouaziz Ait-Chebib, le président du MAK a commencé par présenter en son nom, au nom de son mouvement et au nom du Président de l’Anavad, Ferhat Mehenni, ses vœux au peuple kabyle et à tous les peuples amazighs qui partagent avec la Kabylie cet événement hautement symbolique pour les amazighs.

Le président du MAK a émis le vœu que cette nouvelle année 2965 consacre l'amour et la fraternité entre les kabyles car c’est de là que cette union tant désirée par le peuple kabyle et qui constitue l’unique voix pour arracher la liberté du peuple kabyle.

Concernant la journée de Yennayer et sa demande d’officialisation, le président du MAK a déclaré que « Yennayer n'a pas besoin de reconnaissance de la part d'un pouvoir des plus infâmes et des plus illégitimes de la planète. Depuis des millénaires, Yennayer marque chaque année le nouvel an des hommes et des femmes libre que nous avons toujours été et que nous aspirons à redevenir ».

Bouaziz Ait-Chebib a beaucoup insisté sur le fait que la marche de Yennayer était dédiée cette année « aux berbéristes de 1949 sans lesquels nous ne serions pas là aujourd’hui à défendre la liberté du peuple kabyle; ils sont les éveilleurs de notre conscience et nous sommes les continuateurs de leur combat » a-t-il déclaré. Des photos des berbéristes de Bennai Ouali et Amar Ould Hamouda, lâchement exécutés en 1957 étaient brandis par la foule.

Le président du MAK n’a pas manqué de rendre également un vibrant hommage à l'Anavad (GPK) et à son Réseau (Azetta) qui ont mobilisé la communauté kabyle en France lors du rassemblement républicain du 11 janvier, ajoutant que c’était «la mobilisation des kabyles de la diaspora qui a contribué à ce que la marche de Yennayer, aujourd’hui, ne soit pas réprimée, comme ce fut le cas les années précédentes» car ajoute-t-il «avec leur présence remarquée au moyen des innombrables drapeaux amazighs, la Kabylie a été bien visible sur tous les écrans du monde, même si l’hypocrisie du monde dit « libre » s’est évertué à ne pas le mentionner».

Revenant à l’actualité des peuples amazighs, Bouaziz Ait-Chebib n’a pas manqué d’apporter son soutien, celui de son mouvement et de toute la Kabylie aux mozabites, «dont on se sent naturellement solidaires». Il a également tenu à exprimer au nom de la «kabylité» son soutien à Said Sadi, victime d'un lynchage de la part des tenants de l'arabo islamisme qui le jugent «coupable du seul crime d'être kabyle».

Rendant hommage à Mustapha Ourrad, correcteur-relecteur à Charlie Hebdo, le président du MAK a exprimé sa compassion pour les victimes comme pour les familles et a exprimé sa solidarité avec les survivants de Charlie Hebdo et tous ceux qui défendent sincèrement la liberté d’expression. Cependant, le président du MAK n’a pas manqué de dénoncé la solidarité sélective et l’hypocrisie du monde dit libre.

Pour clôturer son intervention, Bouaziz Ait-Chebib a ppelé à l'union de toutes les forces vives de Kabylie pour l'instauration d'un Etat kabyle.

Voici ci-après la vidéo des vœux du président du MAK lors de la marche pour Yennayer 2965.





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu