Yennayer 2966 : Communiqué du Mouvement pour l'Autonomie du Mzab (MAM)

11/01/2016 - 14:03

DIASPORA - MAROC (SIWEL) — A l'occasion de Yennayer 2966, le Mouvement pour l'Autonomie du Mzab (MAM) a rendu public un communiqué où il a félicité le peuple mozabite pour sa courageuse résistance. Le MAM a exprimé sa détermination à poursuivre le combat jusqu'à l'aboutissement malgré la disproportion des forces coloniales algériennes en présence au M'zab et le déni de droit et de justice dont ils sont victimes.

Siwel publie ci-après le communiqué dans son intégralité.


Mouvement pour l'Autonomie du Mzab


Communiqué à l’occasion de Yennayer 2966


A l'occasion du nouvel an amazigh 2966, les cadres et militants du Mouvement pour l'Autonomie du Mzab (MAM) présentent leurs plus sincères félicitations à tout le peuple amazigh du Mzab pour sa résistance déterminée et sa lutte durant l’année 2015 caractérisée par un massacre collectif de jeunes qui étaient au devant de la scène pour défendre leur honneur et leur pays.

2015 a connu l’arrestation du Dr Kameleddine Fakhar et un bon nombre de militants, des poursuites judiciaires et des mandats d’arrêts sont lancés à l’encontre d’autres militants. Cela a permis à Sekouti Khodir et Abouna Salah de structurer le Mouvement pour l’Autonomie du Mzab à l’étranger et ce après que le pouvoir algérien ait tenté de l’étouffer en Algérie. Par ailleurs, ils ont participé à la rédaction du rapport sur les crimes contre l’humanité que commet le pouvoir d’Alger contre le peuple Mzab au nom du Congrès Mondial Amazigh le 18 novembre 2015 devant les membres du parlement européen et des ONG à Bruxelles, entériné à Genève.

Le 27, 28 et 29 du mois de novembre a vu la participation des membres du Mouvement à l’Assemblée Mondiale Amazighe à Ifran , Atlas marocain avec la présentation d’un rapport détaillé, preuve à l’appui (vidéo et photos ) en mettant à nu la politique d’apartheid et ségrégationniste ainsi que l’implication des services de sécurité algériens dans les événements du Mzab, et qui continuent leur répression sur des militants et les pressions sur les familles, les enfants... Des frères sont arrêtés avec les restrictions continuelles des libertés à TAGHARDAITH (Ghardaïa).

Des événements dépassant tout entendement se sont déroulés dans notre région en touchant de près ou de loin chacun de nous, jeunes filles et jeunes hommes de Ghardaïa.

Nous n’avons assisté à aucune déclaration condamnant les atrocités commises dans notre région émanant des élus(es)municipaux, APW, députés et aucun démenti de nos institutions ,ni du conseil du cheikh AMI Said, ni du conseil du cheikh Ba Aderahmane Al kourti qui sont plongés dans un silence macabre, et vint en dernier lieu, trois individus ne représentant que leurs propres personnes se réconciliant avec les habitants qui ne sont en réalité que l’arme du crime utilisée par les autorités algériennes pour tuer, et brûler d’innocents mozabites en exhibant ces objets là devant les écrans de télévision multipliant des déclarations ,publiant des mensonges et offrant aux agents du président, aux militaires et aux services de sécurité des cadeaux en leur demandant l’extension de l’état d’urgence.

Le pouvoir raciste Algérien tente de nous expulser de nos terres d’une part et d’autre part nous spolier nos terres en créant un climat d’insécurité en continuant à opprimer notre jeunesse, en créant des problèmes, en annihilant toute résistance, en camouflant toute revendication identitaire, et en détruisant le culte ibadite connu pour son pacifisme, sa tolérance et surtout conciliant avec toutes les religions et ce , afin d’exécuter à bien leur plan diabolique.

Chers citoyens et citoyennes mozabites, nous devons nous dresser comme un seul Homme contre les traitres de notre identité qui sont à la solde de ce pouvoir mafieux qui veut que nous soyons un sujet de folklore, qui ont infiltré toutes nos organisations et nos associations.

Le Mouvement pour l’Autonomie du Mzab refuse catégoriquement toute concession, compromis ou chantage qu’impose ce régime totalitaire au peuple d’At Mzab et nous demandons ce qui suit :

- Nous ne nous mettrons pas à la table des négociations qu’après des excuses officielles de la part du Président de la République au peuple du Mzab.

- Des négociations sous l’égide des Nations unies

- Une commission d’enquête sur les événements du Mzab.

-La libération du Dr Fakhar, de ses compagnons et de tous les jeunes incarcérés dans le cas de la légitime de défense.

-La reconnaissance des victimes d’agressions comme martyrs d’honneur.

- L’indemnisation des habitants, commerçants, artisans, et les industriels de manière équitable.

- L’exonération fiscale pendant cinq ans.

- La restitution des terres à leurs propriétaires (publics ou privés).

Maroc, le 11 janvier 2016
Khodir Sekouti, porte-parole du MAM


SIWEL 111403 JAN 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu