SIWEL | Agence kabyle d'information

Yennayer 2965 : Les vœux du président du GPK, Ferhat Mehenni

16/01/2015 - 13:16

DIASPORA (SIWEL) — A l’occasion de la nouvelle année amazighe 2965, le président du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad), Ferhat Mehenni, a présenté ses vœux au peuple kabyle et à tous les peuples amazighs qui luttent pour leur dignité et liberté. Au cours de son allocution, le président du GPK est revenu sur les grands événements qui ont marqué l’actualité nationale kabyle et internationale au cours de l’année 2014 :

Les marches du 20 et 27 avril 2014,

la Conférence Nationale kabyle et le Conseil national kabyle qui en est sorti,

les assassinats douteux d’Albert Ebossé et d’Hervé Gourdel perpétrés en Kabylie pour entacher sa réputation,

les attaques en règles contre Said Sadi en raison de ses origines kabyles,

les crimes des islamistes contre Charlie Hebdo,

le report de la levée du drapeau kabyle et la nécessité de l’union des patriotes kabyles pour édifier un Etat kabyle à la hauteur des aspiration du peuple kabyle qui se reconnait dans les valeurs de liberté, de démocratie, de laïcité et d’ouverture sur le monde et non dans l’intolérance et le despotisme de l’idéologie arabo-islamique, terreau désormais universel du fanatisme et du terrorisme.


Ferhat Mehenni, Président du Gouvernement provisoire kabyle, Anavad
Ferhat Mehenni, Président du Gouvernement provisoire kabyle, Anavad

Revenant sur les grands évènements qui ont marqué l’année 2014, correspondant à l’année amazighe de 2964, le président de l’Anavad a salué la solidarité et la dignité du peuple kabyle qui a affronté la répression des manifestations du 20 avril : « Le peuple kabyle a pris sa revanche le jour de la marche historique du 27 avril démontrant au monde entier la capacité de la nation kabyle en construction à relever les défis de l’histoire pour accéder à sa propre liberté ». Le leader du combat souverainiste kabyle a exprimé sa satisfaction de voir le rassemblement des peuples amazighs le 30 aout à Tizi-Ouzou : « Ce rassemblement des forces amazighes souverainistes a mis en péril le régime raciste d’Alger »a-t-il déclaré.

Abordant le sort tragique de l’alpiniste français Hervé Gourdel, Ferhat Mehennie a fustigé la conspiration de l’Etat algérien qui s’acharne vainement à ternir l’image de la Kabylie sur le plan international en fomentant des assassinats en Kabylie, tant celui du joueur camerounais, Albert Ebossé, que celui d’Hervé Gourdel.

Revenant sur la Conférence nationale kabyle, initiée par le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie, à At Ouabane, Ferhat Mehenni a salué la création du Conseil National Kabyle, présidé par l’intellectuel kabyle de renom, Younes Adli. Le président de l’Anavad a expliqué le choix d’At-Ouabane pour la tenue de cette conférence : « Nous avons choisi Ait Ouabane, car le pouvoir algérien a tenté de salir l’image de ce village historique avec l’affaire « Hervé Gourdel ». Il a affirmé que « ce kidnapping comme l’assassinat d’Ebossé sont indiscutablement l’œuvre des services algériens » ajoutant que le village historique d’Ait-Ouabane « comme à l’accoutumée, a été à la hauteur des attentes du pays kabyle en abritant cette conférence de rassemblement des forces vives de Kabylie ».

Enfin, abordant les attaques en règles des sous-fifres de l’arabo-islamisme contre l’ancien président du RCD, Said Sadi, après que ce dernier ait évoque la question des trahisons au sein du mouvement national algérien, le président du GPK a tenu apporté son soutien à Said Sadi, tout en rappelant que cette affaire démontre encore une fois qu’ « Un kabyle, quoi qu’il fasse, restera un Kabyle à leurs yeux. ».

Ferhat Mehenni n’a pas manqué de s’appuyer sur cette énième démonstration de la haine anti-kabyle qui règne en Algérie pour lancer un appel à la fraternité et à l’union des énergies kabyles pour défendre les intérêts de la Kabylie et à être solidaires prioritairement ave les peuples amazighs auxquels il a réitéré son soutien, en particulier aux peuples amazighs : de l’Azawad, de Libye et du Mzab qui luttent pour leur liberté et leur dignité bafouées.

Ferhat Mehenni a également abordé le report de la levée du drapeau kabyle, initialement prévue pour le 11 janvier. il a rappelé que ce report avait été décidé pour exprimer la solidarité des kabyles avec Charlie Hebdo et le droit inaliénable à la liberté d’expression, suite au carnage commis par les terroristes islamistes contre la rédaction de Charlie Hebdo, dont un Kabyle, Mustapha Ourrad, à qui un dernier hommage a été rendu le 13 janvier par le président du GPK de même que plusieurs centaines d'autres kabyles.

Le président du GPK a ensuite insisté sur la grande importance pour le peuple kabyle de se doter se son propre drapeau, en plus du drapeau amazigh qui représente tous les peuples amazighs et pas seulement le peuple kabyle. Le drapeau kabyle « symbolisera notre spécificité et notre identité propre en tant que peuple et nation kabyle » précise encore Ferhat Mehenni qui a annoncé qu’une cérémonie sera organisée à cet effet et sera annoncée dans les jours à venir.

Le leader du combat souverainiste kabyle a émis un vœu particulier : celui de voir se concrétiser l’union des kabyles, car la liberté du peuple kabyle passe impérativement par l’union de tous les patriotes kabyles.

maa,
SIWEL 161316 JAN 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu