Yaizd Zerhouni : Les marches demeurent interdites à Alger

02/02/2011 - 14:07

ALGER (SIWEL)— Après les déclarations de Daho Ould Kablia, ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, soulignant le maintien de l’interdiction de toute marche à Alger, c’est Zerhouni, vice Premier ministre qui vient lui emboîter le pas dans le même sens.


Yazid Zerhouni, Vice premier ministre
Yazid Zerhouni, Vice premier ministre
« Les marches à Alger demeurent interdites, du fait des résultats et des dérapages survenus lors de la marche des Aarch en 2001 », a souligné Zerhouni, ce matin, en marge de la clôture de la session d’automne du parlement.

Le Vice Premier ministre a ajouté que « les marches sont interdites dans les deux villes, Alger et Oran » et que « cette décision du gouvernement demeure inchangée »
Evoquant l’état d’urgence, l’ex-ministre de l’Intérieur a déclaré que « nous n’allons pas lever l’état d’urgence », car, « elle ne porte atteinte à aucune frange de la société ».

Se voulant explicite, Zerhouni dira : « La presse écrit en toute liberté, l’opposition active, les jeunes s’expriment ». « Cette loi, a-t-il indiqué, n’est pas instaurée pour attenter aux libertés, mais pour lutter contre le terrorisme ».

Marche des Aarch du 14 juin 2001
Marche des Aarch du 14 juin 2001
Questionné sur la loi relative aux associations, le vice Premier ministre a indiqué que la loi régissant les associations sera révisée sous peu.

AAI
SIWEL 21410 FEV 11



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche