Week-end d’enfer à Vgayet : plus d'une trentaine de foyers d'incendies simultanés dans une dizaines de localités

02/12/2014 - 20:40

VGAYET (SIWEL) — Ce n'est pas moins d'une trentaine de foyers d'incendies qui se sont déclarés quasi simultanément dans une dizaine de localité de Vgayet, ravageant environs 800 hectares de végétation, forêts et arbres fruitiers. Ces incendies se sont mystérieusement déclenché au cours de ce Week-end infernal dans les communes de Barbacha, Toudja, Boukhelifa, Tichy, Tizi N’Berber, Aokas, Souk Letnine, Melbou et Darguina. Survenu en plein hiver, la trentaine de départs de feu a été attribuée à "la canicule régnante et aux vents violents", selon l'inénarrable Agence de presse algérienne qui avance même une thèse, qui n'a rien à voir avec la canicule, mais avec la responsabilité de "certains agriculteurs qui ont incinéré les abords de leurs vergers" pour "procéder au nettoyage de leurs champs en prévision de la cueillette d’olives" ! Comme quoi, on ne manque pas d'imagination à l'APS...


C'est un phénomène pour le moins étrange qui s'est produit ce week-end à Vgayet. Une trentaine de foyer d’incendies se sont déclarés de manière quasi simultanée vendredi dans une dizaines de localités kabyles, notamment à Barbacha, Toudja, Boukhelifa, Tichy, Tizi N’Berber, Aokas, Souk Letnine, Melbou et Darguina, ravageant près de 800 hectares de broussailles, forêts et arbres fruitiers et causant également de nombreux dégâts, notamment dans les infrastructures électriques.

Arrivant très près des habitations, les incendies ont entraîné chez les habitants une réelle crainte de voir leurs maisons dévastées par le feu. Et comme d’habitude, ce sont les citoyens eux-mêmes qui se sont chargé de combattre le feu, sachant qu'ils ne peuvent compter que sur la solidarité et l'entraide légendaire des kabyles. L’État algérien, fidèle à sa défaillance criarde et à sa haine de la Kabylie, n'a pas levé le petit doigt, et même les élus locaux, qui doivent pourtant leur élection aux populations locales, ont brillé par leur absence. C’est donc au moyen de camions citernes, que les habitants ont remorqué eux-mêmes avec des tracteurs et des camions appartenant à des citoyens, que la trentaine de foyers d’incendies ont été finalement circonscrits.

La population soupçonne fortement l'armée algérienne d'avoir elle-même déclenchée ces foyers d'incendies, non pas pour traquer des terroristes" imaginaires" qu'ils n'arrivent d'ailleurs jamais à attraper mais plutôt pour faire subir à la Kabylie la politique de la terre brûlée, y compris en hivers ou rien ne peut justifier un feu spontané dû à la chaleur excessive. Rappelons au passage qu'Aokas par exemple s'est fortement distinguée en revendiquant ouvertement et régulièrement la liberté de culte et le MOB, le club phare de Vgayet, est en train de porter haut et fort le flambeau de la Kabylie, remplaçant ainsi haut la main la JSK qui a été dévoyée avant de se faire quasiment liquider avec l'affaire douteuse de l'assassinat d'Albert Ebossé.

Enfin, comment se fait-il que le feu se soit déclenché simultanément dans plusieurs localités du département de Vgayet alors-même que l’été ne peut plus justifier un déclenchement « spontané » de feu de forêt puisque, cette fois, nous sommes en plein hiver... par conséquent les "départs de feu " ne peuvent en aucun cas être "survenus à la faveur de la canicule régnante et des vents violents qui ont soufflé durant un laps de temps sur la région" comme l'affirme, sans crainte du ridicule et toute honte bue, l'inénarrable Agence de presse algérienne. L'APS avance même une thèse, qui n'a rien à voir avec la canicule, mais qui rejette cette fois la responsabilité sur "certains agriculteurs qui ont incinéré les abords de leurs vergers" pour "procéder au nettoyage de leurs champs en prévision de la cueillette d’olives"....

Autrement dit, ce sont les kabyles eux-mêmes qui mettent le feu "par négligence" alors même que la cueillette d'olive est une pratique ancestrale qui s'est toujours très bien porté, exception faite de cette dernière décennie qui a vu des milliers de militaires occuper les montagnes de Kabylie et y déclencher des incendies qui ont ravagé des milliers d'hectares de forets, de champs d'oliviers et de figuiers, et ce afin de donner une pseudo chasse à des terroristes qu'ils ont eux-mêmes installé pour justifier l'occupation militaire de la Kabylie et la pratique de la politique de la terre brûlée. D'ailleurs, étrange coïncidence, il y a quelques jours de cela l'armée algérienne était soi-disant "activement" à la recherche d'un "terroriste" qui se serait finalement mystérieusement "volatilisé... dans ces zones-là précisément !

mel,
SIWEL022040 NOV 14





Week-end d’enfer à Vgayet : plus d'une trentaine de foyers d'incendies simultanés dans une dizaines de localités

Week-end d’enfer à Vgayet : plus d'une trentaine de foyers d'incendies simultanés dans une dizaines de localités

Week-end d’enfer à Vgayet : plus d'une trentaine de foyers d'incendies simultanés dans une dizaines de localités

Week-end d’enfer à Vgayet : plus d'une trentaine de foyers d'incendies simultanés dans une dizaines de localités


Week-end d’enfer à Vgayet : plus d'une trentaine de foyers d'incendies simultanés dans une dizaines de localités


Week-end d’enfer à Vgayet : plus d'une trentaine de foyers d'incendies simultanés dans une dizaines de localités

Week-end d’enfer à Vgayet : plus d'une trentaine de foyers d'incendies simultanés dans une dizaines de localités




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche