Washington : les Amazighs au cœur du débat sur le printemps arabe

04/11/2011 - 12:21

WASHINGTON, D.C. (SIWEL) — Les Amazighs sont au cœur d'une conférence tenue aujourd'hui à la société savante américaine Middle East Studies Association (MESA) sous le thème « Le Printemps arabe et le sort des minorités au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ».


Le professeur Walid Phares (à gauche) et le docteur Peter Pham, vice-président de l'ASMEA (PH/ W.P)
Le professeur Walid Phares (à gauche) et le docteur Peter Pham, vice-président de l'ASMEA (PH/ W.P)
La question amazighe (berbère) est le sujet d'une intervention par le professeur Bruce Maddy Weitzman et a comme titre « L'arabisation et ses mécontents : la montée du mouvement amazighe en Afrique du Nord ».

Les autres interventions ont comme sujet : « Peurs et espoirs des Chrétiens autochtones quant au "printemps arabe" » par le professeur Habib Malek, « L'islamisme, le système politique du Liban et le Maronitisme politique : Al-Infitah et la libanisation » par le professeur Robert Rabil, et « Un nouvel ordre westphalien pour un "autre Moyen-Orient" » par le professeur Frank Salameh.

Les discussions sont présentées et animées par le professeur Walid Phares, politologue américain d'origine libanaise, auteur du prémonitoire « The Coming Revolution: Struggle for Freedom in the Middle-East » (La révolution à venir : lutte pour la liberté au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, NDLR), publié l'année dernière et dont un important chapitre est dédié à la cause kabyle.

La conférence ( visionner la vidéo) rentre dans le cadre de la convention annuelle de l'Association des études sur le Moyen-Orient et l'Afrique (ASMEA), basée à Washington, D.C.

bbi
SIWEL 041221 NOV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu