Violence islamiste dans les pays musulmans : le gouvernement kabyle condamne les crimes

19/09/2012 - 14:00

PARIS (SIWEL) — Le porte-parole de l'Anavad, le Gouvernement provisoire kabyle en exil a, dans un communiqué transmis mardi à Siwel, condamne les crimes et les violences sévissant dans les capitales des pays musulmans contre les représentations occidentales.


Makhlouf Idri, ministre de la Justice et des Droits humains et porte-parole du Gouvernement provisoire kabyle. Ph/SIWEL
Makhlouf Idri, ministre de la Justice et des Droits humains et porte-parole du Gouvernement provisoire kabyle. Ph/SIWEL
Le GPK estime que la nébuleuse d’Al Qaïda a frappé le jour anniversaire des attaques contre les Twin-Towers (2001), en revanche, il a relevé que « les médias se sont précipités pour attribuer ces crimes à des manifestants en colère contre un court métrage produit par un cinéaste américano-égyptien présenté, pour des raisons douteuses, comme israélo-américain ».
Les pays qui ont vécu le « printemps arabe » se sont montrés les plus violents, remarque le GPK, qui dénonce « des gouvernants complaisants devant les exactions perpétrées en faisant semblant d’être dépassé »s.

Par ailleurs, l’Anavad (Gouvernement Provisoire Kabyle) condamne ces crimes et présente ses condoléances aux familles des victimes et au peuple américain et il considère que les manifestants se trompent de moyens et de cible. « Ce ne sont pas les autorités américaines qui sont à l’origine de ce film pour s’en prendre à leurs représentants. Quand bien même elles auraient souhaité l’interdire que la loi ne les y autorise pas. Elles sont devant une œuvre de l’esprit, une fiction relevant de la liberté d’expression qui est l’un des fondements de la société américaine. Tuer pour un film est de la folie », estime le GPK.

D’autre part, il ajoute que la manière dont ont été coordonnées ces violentes manifestations, les drapeaux brandis « montrent qu’elles sont coordonnées par une Internationale Islamiste qui prêche la guerre contre toutes les religions concurrentes de l’islam ». Pour le GPK, « la politique de la main tendue aux islamistes s’avère une erreur ».

aai/wbw
SIWEL 191400 SEP 12





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu