Viol collectif d’une jeune fille à Tizi Wezzu: Des barbus parmi les violeurs

24/09/2013 - 21:58

TIZI WEZZU (SIWEL) — Les harcèlements et agressions sexuels se multiplient à Tizi Wezzu. Une autre jeune femme âgée de 22 ans a été violée par plus de 15 personnes à Voukhalfa, un village situé à 2 Km vers l’ouest de la ville de Tizi Wezzu.


Viol collectif d’une jeune fille à Tizi Wezzu: Des barbus parmi les violeurs
Notre source a révélé que parmi les violeurs, figurent au moins trois « barbus », c’est-à-dire trois islamistes intégristes. Le communiqué laconique rendu public par les services de sécurité n’a pas mentionné la participation de ces barbus à ce viol. La victime, originaire d’un village situé non loin de la ville de Tizi Wezzu, a été forcée par l’un de ses amis à la suivre dans un local à Voukhalfa. Une fois sur place, et après avoir abusé d’elle sexuellement, le kidnappeur a appelé plusieurs de ses amis. Ils ont, tour à tour, violé durant trois jours la pauvre jeune fille. Elle a subit les pires atrocités. Le comble dans cette affaire, seules deux personnes ont été arrêtées par les services de sécurité. Deux autres ont été relâchées après une garde à vue qui n’a duré que quelques heures.

Les trois salafistes ne figurent pas bien sûr parmi les accusés, précise notre source. La victime qui a réussi à prendre la fuite a formellement reconnu plusieurs de ses agresseurs et connait l’adresse de son « ami ». Les services de sécurité n’ont même pas pris le soin de chercher les autres violeurs présumés , puisque leur nombre dépasse 15 personnes. Cette affaire grave est passée presque inaperçue pour les autorités locales. Il s’agit pour eux d’un fait anodin, c’est dire la considération portée aux femmes dans un pays misogyne. En effet quelle importance a une femme et qui plus est Kabyle dans un pays qui encourage le salafisme.

Siwel avec Tamurt



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu