Vietnam: des milliers de chats enterrés...vivants !

04/02/2015 - 13:26

HANOI (SIWEL) — Des milliers de chats de contrebande, initialement destiné à finir dans les "assiettes vietnamiennes", ont été enterrés vivants pour éviter un risque d'infection, selon la police vietnamienne. Ces chats avaient été introduits par des contrebandiers, spécialisés dans le commerce de chats de consommation en provenance de Chine, un autre pays qui apprécie la chaire de cet animal de compagnie. Le procédé, exclusivement humain, ne peut pas être qualifié d’inhumain, mais illustre parfaitement la nature particulièrement cruelle de l’Homme, les humains étant les êtres vivants les plus dangereux tant pour la nature, la faune et la flore, que pour ses semblables.



« Les chats provenaient de Chine, n'avaient pas de papiers d'origine et n'avait pas subi de quarantaine » , a expliqué un policier vietnamien, sous couvert de l'anonymat.
« Plusieurs d'entre eux étaient morts, il y avait une odeur terrible et un risque de propagation de maladies », a-t-il ajouté avant de préciser: « par conséquent, nous les avons tués en les enterrant. »


Un camion contenant des milliers de chats, d'un poids total de trois tonnes, a été découvert mardi dernier à Hanoï. Des images de ces chats entassés dans des centaines de caisses de contrebande ont été largement partagées sur les réseaux sociaux. Elles ont soulevé une vague d’indignation ainsi que la mise en ligne de plusieurs pétitions dont celle-ci et celle-là

Certains internautes, horrifiés par l’horreur de ces cruautés infligées à ces animaux appellent au boycott des restaurants chinois et vietnamiens

Bien que le procédé soit exclusivement humain, l'Asian Canine Protection Alliance, regroupement d'associations de défense des animaux, a dénoncé un "abattage inhumain d'animaux victimes de la traite". Cependant, même si des chats étaient vivants quand ils ont été enterrés par la police vietnamienne, cette cruelle mise à mort reste conforme à la procédure vietnamienne concernant les « marchandises de contrebande » y compris vivantes. D'autres animaux illégalement importés au Vietnam, comme les poulets et les poussins par exemple, sont systématiquement éliminés de cette même façon.

La viande de chat, connu sous le nom de "petit tigre", est populaire au Vietnam bien que sa consommation soit officiellement interdite par le gouvernement qui a longtemps interdit la consommation de viande de chat afin de limiter la prolifération des rats dans le pays. Cependant, malgré l'interdiction de consommation de viande de chat, des dizaines de restaurants servent du chat à Hanoi où les chats errants n’existent pas. Au Vietnam et en Chine, les propriétaires de chats et de chiens, gardent leurs animaux à l’intérieur de leur maisons, d’autres les attachent carrément, de crainte de les voir se faire manger par les nombreux amateurs de viande de chats.

avec AFP

zp,
SIWEL 041326 FEV 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche