Vidéo : Le Dr. Kameleddine Fekhar s'explique sur la question de l'autonomie de la vallée du Mzab

06/06/2014 - 14:54

GHARDAIA (SIWEL) — Une chaine de télévision privée, Magharibia TV, a consacré une émission aux tragiques évènements de la Vallée du Mzab et a invité le Dr. Kameleddine Fekhar qui y relate le climat de guerre qui prévaut dans le Mzab ainsi que la responsabilité directe de l’Etat algérien. L’émission avait donc pour thème les tragiques évènements de Ghardaiale et le projet d’autonomie de la vallée du Mzab auquel a très récemment appelé le Dr Fekhar. Sitôt annoncé, l’appel à la création d’un mouvement autonomiste dans le Mzab a été dénoncé par le FFS, où militait le Dr Fekhar avant de démissionner en 2010, mais aussi par la « Cellule de la coordination et du suivi des événements de Ghardaïa », interlocuteur officiel et privilégié du pouvoir algérien à Ghardaïa.


Vidéo : Le Dr. Kameleddine Fekhar s'explique sur la question de l'autonomie de la vallée du Mzab
Depuis Novembre 2013, les évènements gravissimes du Mzab ont fait 7 morts parmi les mozabites, tous assassinés par des châambas à coups de pelles sur la tête, poignardés à mort ou transpercés par des coups de sabres, comme au temps des premières invasions hilaliennes. La dernière victime, le jeune Nacer, a été assassinée par balle. Les dégâts matériels sont innombrables: les quartiers mozabites sont dévastés, les maisons sont pillées et incendiés, les commerçants sont dévalisés par camions entiers, les palmeraies sont saccagées, le bétail est tué et les cimetières et les mausolées sont profanées et méticuleusement détruits.

Le Mzab vit une véritable situation de guerre où les berbères Mozabites subissent depuis plus de 6 mois l’agression sauvage de la communauté arabe châambas, aidée et soutenue par l’Etat algérien à travers ses institutions, notamment ses services de sécurités qui participent aux agressions contre les mozabites, et à travers son appareil judiciaire qui juge et condamne les victimes à la place des agresseurs.

Le Dr Kameleddine Fekhar, estimant qu’au vu de la situation qui prévaut dans le Mzab, avec l’implication directe des services de l’Etat algérien en faveur d’une communauté, les arabes Chaâmbas, au détriment d’une autre, les berbères Mozabites, la cohabitation pacifique n’y est plus possible. Et c’est dans cet esprit que le Dr Fekhar a récemment lancé un appel à la constitution d’un Mouvement pour l’autonomie de la vallée du Mzab.

La chaine Magharibia TV lui a donné l’opportunité de s’exprimer sur cette question bien que ce soit une chaine que l’on dit « proche » des courants algérianistes prêchant des valeurs dites « démocratiques » mais teintées d'un « islamisme certain» et résolument hostiles aux autonomistes de tous bords.

L’animateur de l’émission n’est autre que Djamel Eddine Benchenouf, un farouche ennemi des idées autonomistes, en particulier du MAK qu’il qualifie de mouvement « séparatiste », « sioniste » et « anti national », fabriqué dans les laboratoires du DRS pour détruire « l’unité nationale algérienne ». Mais Kameleddine Fekhar ne se laisse pas démonter pour autant et remets les choses à leur juste place en rappelant que les « Mozabites sont les victimes » et que « si l’unité nationale et en danger ce n’est pas du fait des mozabites mais bien du fait de l’Etat algérien » sans oublier de dire que « les algériens qui manifestent leur solidarité avec les palestiniens demeurent inaudibles quand il s’agit des mozabites » …

Le Dr Kameleddine Fekhar est le militant mozabite le plus connu de la vallée du Mzab. Ancien militant du Front des forces socialistes (FFS) dont il a fini par démissionner en 2010, il a su mobiliser des jeunes de sa communauté pour les convaincre de s’investir dans la politique en dehors du cadre bien ficelé des représentants traditionnels (et officiels) de la société mozabites (Laâyan), choisis et nommés par le pouvoir algérien à qui ils sont totalement inféodés.

Depuis les tragiques évènements du Mzab, le Dr. Fekhar est devenu le porte-parole de l’indescriptible racisme que subissent les Mozabites de la part de l’Etat algérien. Militant de longue date, le Dr Fekhar a été emprisonné à plusieurs reprises et a été suspendu de son travail pendant dix ans, mais il ne démord pas de ses exigences de justice et d’équité pour les Mozabites dont il estime que les droits les plus élémentaires sont aujourd’hui publiquement bafoués par l’Etat algérien. Il a donc appelé à la constitution d’un Mouvement pour l’autonomie de la vallée du Mzab et a été violemment attaqué par le FFS qui l’accuse de vouloir « semer la zizanie » et de « jouer le jeu du MAK de Ferhat Mhenni ».

maa,
SIWEL 061454 JUIN 14

Ci-après la vidéo de l’émission avec Kameledine Fekhar.
PS : Dans la Vidéo, de la minute 7 à 12, il y a un blanc qui résulte visiblement de problème technique au cours de l’émission mais celle-ci reprend dès la minute 12.





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu