Vgayet : un impressionnant déploiement de militaires et de gendarmes angoisse la population

04/12/2013 - 12:14

VGAYET (SIWEL) — Selon des sources locales à Vgayet, d’importants convois de militaires et de gendarmes ont été déployés ces quatre derniers jours dans plusieurs localités de la région : Souk Letnine, Darguina , Taskriout et Ait Smaïl. Ce brusque et massif déploiement de forces armées dans la région inquiète la population qui ne voit pas d’un bon œil la présence massive de ces deux corps de sécurité qui n’ont pas bonne réputation en Kabylie, en particulièrement les gendarmes responsables de l’assassinat de 128 kabyles durant le printemps Noir de 2001, mais également les militaires qui collectionnent les "bavures" et tuent des citoyens kabyles au lieu de combattre le terrorisme. Aucune explication n’a été donnée à la population quant à ce soudain et massif déploiement de forces armées à Vgayet.


Les récents mouvements de troupes massives en Kabylie  n’inspirent pas confiance à la population qui s'inquiète d’une éventuelle recrudescence de « bavures militaire » ou pire d’une réédition de 2001, avec notamment un retour massif des gendarmes qui avaient été chassés de Kabylie après le printemps noir (PH/DR)
Les récents mouvements de troupes massives en Kabylie n’inspirent pas confiance à la population qui s'inquiète d’une éventuelle recrudescence de « bavures militaire » ou pire d’une réédition de 2001, avec notamment un retour massif des gendarmes qui avaient été chassés de Kabylie après le printemps noir (PH/DR)
La présence massive des gendarmes et des militaires qui n’arrêtent pas d’affluer depuis 4 jours dans le département kabyle de Vgayet commence à inquiéter sérieusement les populations locales. Ils craignent au mauvais coup du régime, ce dernier ayant en effet pour habitude de faire « flamber la Kabylie » quand une guerre de succession se dessine au sommet de l’Etat, nous confie un citoyen ayant requis l’anonymat. « On ne sait pas pourquoi ils sont là. Ils ne donnent aucune explication à leur présence massive et nous répondent uniquement qu’ils sont en état d’alerte ! Et ben nous aussi on est en état d’alerte ! On n’a pas confiance » ajoute-t-il. Pour rappel, en décembre 2012, deux jeunes kabyles de Vgayet avaient été tués et deux autres grièvement blessés près de Darguina par une patrouille de militaire. L’affaire a été classée en « bavure militaire».

En effet, depuis quelques jours, la région est quasiment quadrillée par des militaires et des gendarmes. Ils sont partout. Des soldats et des gendarmes sont positionnés sur les hauteurs d’Aokas. Les barrages, déjà très nombreux, se sont multipliés : « on ne comprend pas pourquoi ils rajoutent encore des barrages. Vous avez des bouchons en pleines routes de montagnes à cause de barrages qui n’ont jamais servi à autre chose qu’à pourrir le quotidien des citoyens pendant que les terroristes circulent librement dans les maquis et que les tentatives de kidnapping sont déjouées par les citoyens ! Alors qu’est-ce qu’ils nous veulent maintenant ? » S’inquiète notre interlocuteur.

Du côté d’Ait Smaïl, le stationnement d’importantes troupes de l’armée algérienne angoisse sérieusement la population qui s’imagine les pires des scénarios, craignant une réédition de 2001 : « ils vont pas nous refaire le coup de 2001 ! Qu’est-ce qu’ils font à Ait Smaïl ? », s’indigne un citoyen de ladite localité. Aucune communication officielle n’a été donnée à ce déploiement brusque et massif de gendarmes et de militaires à Vgayet. Les plus optimistes supposent la traque d’un groupe terroriste qui se serait établi dans la région mais la majorité de la population ne semble pas convaincue par cette éventualité arguant du fait que « les terroristes sont là, au vu et au su de tout le monde, depuis l’amnistie générale des terroristes. Et jamais personne ne les a inquiété ».

Alors que signifie ce mouvement massif de troupe militaire ?

maa,
SIWEL 041214 DEC 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche