Vgayet : les enseignants contractuels protestent devant le siège de la wilaya

02/03/2011 - 14:02

VGAYET-Bejaia (SIWEL) — Les enseignants contractuels de la wilaya de Vgayet (Bejaia), ont tenu, ce matin mercredi, un rassemblement de protestation devant le siège de la wilaya pour demander leur intégration et le paiement de leurs 17 mois de retard de salaire.


Les enseignants contractuels lors d'un de leur sit-in. (PH/DR)
Les enseignants contractuels lors d'un de leur sit-in. (PH/DR)
Les enseignants qui s'étaient rassemblés ce matin devant le siège de la wilaya à Vgayet, estiment que « la situation déplorable des enseignants contractuels de la wilaya de Vgayet ne date pas d’aujourd’hui. Nous sommes au demeurant méprisés depuis plusieurs années sans que le ministère de l’Education ne daigne faire un signe en notre direction », a indiqué à Siwel, le porte-parole des enseignants. Et d’ajouter que, « nous demandons, entre autres, le paiement de nos 17 mois d’arriérés de salaire et notre intégration ».

Au cours d’une rencontre avec le Directeur de l’éducation de Vgayet et le chef de cabinet du wali, en date du 21 février dernier, les contestataires rappellent que ces deux parties se sont engagées à prendre en charge leurs doléances dans un délai ne dépassant pas dix jours, mais rien n’a été fait à ce jour, regrettent-ils.

Même la dernière mesure décidée par le ministère de l’Education nationale, à savoir le paiement des salaires des enseignants contractuels tous les deux mois n’est toujours pas appliquées dans la wilaya de Vgayet, contrairement à d’autres wilayas, regrettent les contestataires.

Les enseignants contractuels de Vgayet au nombre de 800, forts du soutien des syndicalistes du SETE, Cnapest et Unpef, demandent aussi le paiement de leurs primes de rendement avec effet rétroactif.

Ils menacent, ainsi, de durcir le mouvement de protestation si leurs revendications n'étaient pas prises en charge dans les prochains jours, avec notamment la tenue de sit-ins quotidiens devant le siège de la wilaya.

Selon les contestataires, des tractations, entre des enseignants contractuels de plusieurs wilayas sont en cours pour la création d’une « Coordination nationale » à même de maintenir la pression sur le ministre de l’Education et faire entendre leur voix.

Les enseignants contractuels projettent, également, d’organiser un rassemblement devant le ministère de l’Education dans les prochains jours.

Les grévistes ont entravé la circulation dans la rue de la Liberté durant plus de deux heures, cet après midi, avant de se disperser dans le calme.


ds
SIWEL 021403 MAR 11



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu