Vgayet : la rue gronde toujours

13/02/2011 - 16:27

AKBOU (SIWEL) — Les heurts entre de jeunes manifestants et les forces antiémeutes ont repris de plus belle ce dimanche en milieu d’après-midi au centre-ville d’Akbou.


Affrontements a Akbou (Photo SIWEL)
Affrontements a Akbou (Photo SIWEL)
Des escouades de jeunes en colère commençaient à affluer au centre-ville d’Akbou aux environs de 14 h 30 avant de s’en prendre au commissariat et au tribunal à coups de pierres et d’autres projectiles. Les policiers déployés autour des deux bâtiments ont tiré des bombes lacrymogènes sur les manifestants dans le but de les disperser.

En fin d’après-midi de samedi, un premier face à face a eu lieu entre les manifestants et les brigades antiémeutes postées dès jeudi aux alentours des bâtiments publics de la municipalité d’Akbou. Les affrontements se sont poursuivis jusque tard dans la nuit avec à la clé l’arrestation de plusieurs manifestants. Tous les jeunes arrêtés ont été quelques heures plus tard relâchés.

Dans la commune d’Amizour, des échauffourées ont éclaté en début de soirée entre des dizaines de jeunes et des policiers qui ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Des dizaines d’étudiants de l’université de Vgayet sont sortis également samedi soir vers 21 h dans la rue pour dénoncer l’attitude des policiers qui ont violemment réprimé la marche de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie.

ysn
SIWEL 131627 FEV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu