SIWEL | Agence kabyle d'information

Vgayet: Les travailleurs des impôts entament trois jours de grève

25/11/2014 - 11:52

VGAYET (SIWEL) — Les travailleurs des impôts du département de Vgayet ont entamé, hier, une grève de trois jours pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de travail. Les grévistes réclament entre autre : « une augmentation de salaire », « une prime de rendement », « des allocations familiales », « une amélioration des conditions d’hygiène » et « le renforcement de leur effectifs ». Autrement dit, pour surtaxer la Kabylie qui ne bénéficie d’aucun d’investissement de l’Etat, hormis la création de casernes, de débits de boisson, de mosquées et de maisons closes, l’Etat algérien surexploite ses agents fiscaux et ne daigne même pas les rémunérer correctement, ni encore moins leur garantir des condition d’hygiène acceptables


Les travailleurs des impôts du département de Vgayet, dont la plupart sont affiliés au syndicat algérien UGTA, ont entamé, hier, une grève de trois jours pour réclamer l’amélioration de leurs conditions socioprofessionnelles. Ils réitèrent des doléances déjà déposées en décembre et en juin dernier auprès des responsables du secteur des impôts. Ces derniers refusent toujours de répondre aux doléances des travailleurs et persistent à faire « la sourde oreille ».

Les travailleurs du secteur des impôts ont estimé ne pas avoir d’autre possibilité de se faire entendre que de recourir à la grève, paralysant ainsi les recettes des impôts Aissat Idir, de Tala Ouriane et de l’Hôtel des Finances. Les grévistes réclament entre autre : « une augmentation de salaire », « prime de rendement », « allocations familiales », « amélioration des conditions d’hygiène », « renforcement de leur effectifs » !

Autrement dit, pour surtaxer la Kabylie qui ne bénéficie d’aucun d’investissement de l’Etat, hormis la création de casernes, de débits de boisson, de mosquées et de maisons closes, l’Etat algérien ne surexploite ses agents fiscaux et ne daigne même pas les rémunérer correctement, ni encore moins leur garantir des condition d’hygiène acceptables.

mel,
SIWEL 251152 NOV 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu