Urgent : quatre blessés parmi les jeunes manifestants ce soir à Mizrana

17/09/2012 - 21:25

MIZRANA (SIWEL) — En ce moment même, dans les lieux où a été détruite la nouvelle brigade de gendarmerie de Mizrana à 30 km au nord de Tizi-Ouzou, des émeutes ont éclaté entre la population et les services de répression algérienne : les CNS.


CNS algériens.PH/DR
CNS algériens.PH/DR
Selon les informations rapportées à l'instant par des habitants de Mizrana présents sur les lieux, il y aurait pour l'instant quatre jeunes manifestants qui seraient blessés suite à l'affrontement avec le corps de répression algérien (CNS) dépêchés dans la localité suite à la destruction totale de la toute nouvelle brigade de gendarmerie par la population locale.

Aujourd'hui, une délégation du MAK conduite par son président, Bouaziz Ait-Chebib, s'est rendue sur place pour être aux côtés de la population et lui apporter son soutien dans son opposition au redéploiement des gendarmes en Kabylie qui avaient déjà causé beaucoup trop de vies humaines à la région entre 2001 et 2003 lors du Printemps noir de Kabylie.

Il est à noter que ce matin-même, un nouveau commandant de la gendarmerie a été installé à Tizi-Ouzou par le général régional de la Gendarmerie nationale de Blida, Benbouzid Abdelmadjid.

zp/wbw
SIWEL172125 SEP 12





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu