Urgent : arrestation de la délégation Chawi à l'entrée de Tizi-Ouzou (actualisé)

29/08/2014 - 20:44

TIZI-OUZOU (SIWEL) — La délégation du Mouvement pour l'Autonomie Chawi (MAC) venue se joindre au rassemblement des peuples amazighs, initié par le Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie (MAK) et le Mouvement pour l'Autonomie du Mzab (MAM) demain 30 Août à Tizi-Ouzou, a été appréhendée à l'entrée de la ville cet après midi. Ils ont été arrêtés en fin d'après-midi et ont été maintenus de longues heures au commissariat central de Tizi-Ouzou. Un des délégués chaoui avait été libéré en premier avant que les autres ne soient à leur tour libérés après qu'une délégation du MAK conduite par son président ait fait le siège du commissariat.


Aux environs de 22h00, les membres de la délégation du mouvement autonomiste chawi (MAC) ont été libérés, après avoir été appréhendés vers 20h00 à l'entrée de Tizi-Ouzou par la police algérienne qui les a conduits directement au commissariat central pour y subir deux longues heures d'interrogatoire. A sa sortie, la délégation a été accueillie par Bouaziz Ait Chebib, le président du MAK, qui avait fait le siège du commissariat avec un groupe de militants kabyles.

Sur les réseaux sociaux, Yella Houha, le fondateur du Mouvement autonomiste chawi a écrit : « Et pourtant on a tout fait pour les leurrer : changement de date, de départ et d'arrivée, changement de moyens de transport... »

Au cours de leur interrogatoire, les policiers algériens cherchaient à savoir si les délégués chaouis étaient venus à Tizi-Ouzou pour le rassemblement des peuples amazighs, ce qui était évident mais ils voulaient les intimider. Les délégués chawis ont bien sur répondu par l'affirmative, qu’ils revendiquaient et assumaient pleinement cet acte historique et hautement symbolique des mouvement amazighs.

Malgré la fatigue du voyage et les deux longues heures d’interrogatoire, les responsables du Mouvement autonomiste chawi (MAC) ont tenu, avant toute chose, à se rendre sur la place du rebelle kabyle Matoub Lounès où aura lieu demain le rassemblement. Ils sont allés directement du commissariat de police à la place Matoub Lounès en compagnie de Bouaziz Ait Chebib et des cadres du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK).

Pour rappel demain samedi 30 août, à 11h, la Kabylie, le Mzab et l'Aurès seront réunis à Tizi-Ouzou pour un rassemblement populaire amazigh, place Matoub Lounes - en face de l'ancienne gare routière.

Cet événement majeur devra jeter les jalons d'un processus de mise sur pied d'une organisation nord africaine pour la défense des droits des peuples autochtones d’Afrique du Nord face aux Etats négationnistes qui se revendiquent du Maghreb arabe et qui opère une véritable razzia sur les peuples amazighs en les dépouillant de tout: territoire, langue, culture et civilisation.

L'Etat algérien qui ne voit pas d'un bon œil ce rapprochement entre les peuples amazighs en Algérie, fera tout ce qui est en son pouvoir pour briser cet élan, d'où ces arrestations

zp,
SIWEL 292044 AOU 14

Le président du MAK, Bouaziz Ait Chebib, avec un représentant chawi du MAC ce vendredi soir à Tizi-Ouzou (PH/DR)
Le président du MAK, Bouaziz Ait Chebib, avec un représentant chawi du MAC ce vendredi soir à Tizi-Ouzou (PH/DR)



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu